Bourse & Actions

3 actions à dividendes bien armées pour faire face à la récession imminente

Pour les investisseurs à la recherche de rendements plus élevés, le paysage devient de plus en plus difficile. Alors que l’économie américaine glisse dans une profonde récession déclenchée par la pandémie de COVID-19, les attentes selon lesquelles un environnement de taux bas persistera plus longtemps ont incité les investisseurs à rechercher des alternatives à haut rendement tout en prenant des paris plus risqués.

Bien que les actions à dividendes, avec leurs solides flux de revenus, puissent fournir un abri lorsque le ciel s’assombrit, il est également important de comprendre qu’investir dans des actions à dividendes à haut rendement n’est pas toujours rentable.

Les investisseurs doivent choisir leurs titres avec soin, en se concentrant sur les entreprises qui présentent un bilan solide, un faible niveau d’endettement et une longue tradition de versements. Voici trois titres à dividendes qui, selon nous, pourraient constituer un bon pari à long terme pour les investisseurs à la recherche de revenus stables.

1.Home Depot

Home Depot Inc (NYSE:) est l’un des détaillants les mieux placés pour survivre à la récession imminente.

Home Depot

Juste avant que la pandémie ne frappe, la chaîne de magasins de bricolage, qui compte plus de 2 200 magasins aux États-Unis ainsi que des points de vente au Mexique et au Canada, récoltait les fruits de ses 11 milliards de dollars de dépenses pour moderniser les magasins de la société, améliorer les options numériques et enrichir les offres destinées à ses principaux clients commerciaux. Grâce à ces modernisations, il y a de fortes chances que les ventes de Home Depot dans les mêmes magasins reprennent rapidement dans l’après-crise.

La vigueur du marché immobilier américain va également aider Home Depot à prospérer une fois que l’épidémie de coronavirus sera contenue, car la baisse des coûts d’emprunt fait augmenter le prix des maisons, ce qui permet aux propriétaires d’augmenter plus facilement leurs dépenses de rénovation.

De plus, ce détaillant est un payeur de dividendes fiable. Son dividende trimestriel a augmenté de 380 % au cours des dix dernières années et, avec un taux de distribution de 42 %, il dispose d’une marge de croissance bien plus importante.

L’action, qui a clôturé hier à 230,10 $, rapporte 2,58 %, soit un dividende trimestriel de 1,5 $ par action. L’action a gagné 5 % cette année.

2.Enbridge

Les services publics sont un autre domaine où les investisseurs peuvent trouver une bonne source de revenus s’ils se maintiennent sur le long terme. Enbridge Inc (NYSE:), le plus grand opérateur de gazoducs et d’oléoducs d’Amérique du Nord, pourrait être un bon choix dans ce secteur, avec sa position cruciale dans la chaîne d’approvisionnement énergétique nord-américaine.

Enbridge

Enbridge

Les flux de trésorerie d’Enbridge sont bien diversifiés dans de nombreuses entreprises et zones géographiques, ce qui permet à la société de mieux résister au ralentissement économique que d’autres entreprises.

Par exemple, alors que la pandémie affecte la consommation de pétrole dans son ensemble, les activités de transport, de distribution et de stockage de gaz d’Enbridge, qui représentent environ 30 % des flux de trésorerie, ne devraient pas subir d’impact significatif du COVID-19.

Cette stabilité des revenus fait d’Enbridge une bonne action défensive à conserver lorsque les vents contraires commencent à souffler sur l’économie. La société verse un dividende trimestriel de 0,577 $ par action, avec un rendement annuel de 7 %.

Au cours des trois dernières années, Enbridge a mis en œuvre un plan de restructuration, en vendant des actifs, en se concentrant sur ses principaux atouts et en remboursant sa dette. Ces mesures sont susceptibles de profiter aux investisseurs à long terme dont l’objectif est d’encaisser des revenus en croissance constante.

L’action Enbridge, en baisse de 21 % à ce jour en 2020, a clôturé à 31,24 dollars hier à New York.

3.Honeywell

Les perspectives des industriels s’assombrissent de jour en jour. Toute entreprise dont le sort est étroitement lié à la santé de l’économie est généralement moins performante lorsque la croissance risque de s’accélérer. Mais Honeywell International Inc (NYSE:), qui produit des machines industrielles spécialisées, est peut-être l’une des rares exceptions à cette règle.

Honeywell

Le portefeuille diversifié de la société constitue une bouée de sauvetage pour de nombreux secteurs, notamment l’habitat et le bâtiment, l’aviation, la défense et l’espace. L’avantage concurrentiel durable d’Honeywell est si important qu’il est difficile de contester sa domination à l’échelle mondiale.

Darius Adamczyk, qui en est à sa troisième année en tant que PDG, tente de transformer ce géant industriel de 135 ans en une entreprise dotée d’une culture de start-up. Depuis qu’il a pris le contrôle de l’entreprise, il a introduit davantage de produits logiciels pour aider les clients à mieux gérer leurs chaînes d’approvisionnement, ce qui a permis à l’entreprise de Charlotte, en Caroline du Nord, d’améliorer ses perspectives financières.

Honeywell a également un palmarès impressionnant en matière de versement de dividendes. Avec un rendement actuel d’environ 3 %, son dividende trimestriel de 0,90 dollar par action a augmenté de plus de 11 % par an au cours des cinq dernières années. L’action a clôturé hier à 122,97 dollars. La société verse des dividendes sans interruption depuis plus de deux décennies, tout en maintenant un faible taux de distribution, actuellement de 49 %.

Conclusion

Une récession est sans aucun doute une période où les investisseurs prudents cherchent à réduire leurs risques et évitent d’investir dans des actions dont le sort est étroitement lié à la croissance économique. Mais pour les investisseurs ayant un horizon de placement plus long, qui visent à générer un revenu passif sur la durée, tout repli du marché pourrait présenter des opportunités d’acheter des actions solides versant des dividendes.

Source : investing

Autres articles à lire

CAC 40 – Paris retrouve les 4 600 points

administrateur

Les foncières commerciales dans le dur

administrateur

Encore un tour | Trading list d’un trader pro 27 avril 2020

administrateur

Les 5 meilleures actions pour miser sur un vaccin contre le Covid-19

administrateur

Le programme de réduction des coûts d’Uber dope l’action malgré les lourdes pertes

administrateur

Malgré le rebond d’avril, l’avenir reste incertain pour les bourses, bilan mensuel

administrateur