Bourse & Actions

3 défis qui menacent la poursuite de la hausse d’Apple à moyen terme

Apple Inc (NASDAQ:) a fait la une des journaux du monde entier cette semaine en devenant la première entreprise à atteindre une capitalisation boursière de 2 billions de dollars (2000 milliards).

Apple a franchi cette étape à un moment où les géants de la technologie font l’objet de critiques pour être devenus trop grands trop rapidement.

Mercredi matin, la hausse du cours de l’action Apple a poussé sa capitalisation boursière à un niveau qu’aucune autre société n’a jamais atteint. Ses actions, après avoir grimpé de 60 % cette année, ont été parmi les plus fortes progressions pendant la pandémie, qui a stimulé la demande de connectivité, de divertissement à domicile et de commerce électronique.

Apple, avec son populaire iPhone et son écosystème de services, était parfaitement positionné pour bénéficier de ce nouvel environnement et a encore renforcé sa position sur le marché. Cette nouvelle étape de 2 000 milliards de dollars survient deux ans seulement après que la société soit devenue la première entreprise américaine à se targuer d’une valeur de marché de 1 000 milliards de dollars. Le prochain trillion, cependant, pourrait ne pas être aussi facile à atteindre.

Graphique Apple

Graphique Apple

Nous résumons ci-dessous les trois défis auxquels ce géant de la technologie est confronté alors qu’il poursuit sa croissance :

1. L’activité des App Store sous enquête

En juin, l’Union Européenne a annoncé qu’elle avait ouvert deux enquêtes antitrust formelles sur Apple, dont l’une portait spécifiquement sur les directives relatives aux exigences de son système d’achat intégré à l’application.

Dans de nombreux cas, les entreprises technologiques sont accusées d’abuser de leur double rôle d’opérateur d’un marché et d’entreprise concurrente sur ce marché. Si elle est reconnue coupable, Apple pourrait se voir infliger une amende allant jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires annuel et être contrainte d’adapter ses pratiques commerciales.

Le ministère de la justice, la Commission fédérale du commerce et le Congrès enquêtent tous sur les grandes entreprises technologiques, dont Apple, pour d’éventuelles affaires antitrust.

Dernier signe en date, Epic Games a poursuivi Apple et Alphabet Inc Class A (NASDAQ:) devant un tribunal fédéral après que son jeu vidéo populaire “Fortnite” ait été retiré du marché des applications. Selon les médias, Epic a demandé une ordonnance restrictive contre Apple afin d’empêcher le retrait du jeu et d’empêcher Apple d’éjecter Epic de son programme de développement.

2. Le pari 5G est incertain

L’évaluation actuelle des actions Apple indique que la société entrera bientôt dans un nouveau “super-cycle” de vente, car les derniers téléphones équipés de la 5G, ou technologie de cinquième génération, alimenteront la demande. Les analystes s’attendent à ce qu’Apple lance son premier iPhone 5G cet automne.

Et ces téléphones plus chers pourraient être difficiles à vendre, alors que la pandémie COVID-19 se poursuit et que des millions de personnes sont confrontées à la précarité de l’emploi dans le monde. Les analystes de la Bank of America (NYSE:) ont soulevé des préoccupations similaires dans une note récente, citant un ralentissement des ventes des magasins Apple en Chine.

“Apple connaît un ralentissement de la croissance des revenus des Apple stores en Chine…. Nous craignons que cela ne soit un précurseur d’un ralentissement similaire dans d’autres domaines une fois que les économies commenceront à rouvrir comme en Chine”.

L’action Apple, qui a clôturé hier à 473,10 dollars, vaut plus de 32 fois les bénéfices à terme – ou 31 fois si l’on exclut 81 milliards de dollars de liquidités nettes au bilan de la société. C’est aussi environ le double du multiple que valaient les actions lorsque la valeur boursière d’Apple a franchi pour la première fois la barre du trillion de dollars en août 2018.

“Tout ce qu’une évaluation à 2 billions de dollars signifie réellement, c’est que les investisseurs d’Apple sont maintenant prêts à payer deux fois plus pour les mêmes perspectives de bénéfices”, déclare Dan Gallagher, du Wall Street Journal, dans son analyse.

“Avec une entreprise clé attaquée – et beaucoup de battage autour d’un iPhone 5G lancé cet automne dans une économie mondiale affaiblie – c’est un pari important en effet”.

3. Nécessité de poursuivre l’innovation

Apple est une entreprise qui a prospéré grâce à l’innovation. Afin d’alimenter davantage son cycle de croissance, elle doit maintenir sa machine à innover en marche. En juin, Apple a introduit une série d’ajouts logiciels à sa famille de gadgets, notamment les changements les plus radicaux apportés à l’écran d’accueil de l’iPhone depuis la sortie du produit en 2007.

Les AirPods, qui intègrent un son surround et un son spatial, et l’Apple Watch, qui permet de faire plus d’exercices de santé, de suivre les mouvements de danse et le sommeil des utilisateurs, sont quelques exemples de la manière dont l’innovation d’Apple vise à utiliser l’intégration matérielle et logicielle pour rendre son écosystème plus collant.

À l’avenir, Apple doit lancer de nouvelles applications capables de fonctionner avec les vitesses sans fil 5G plus rapides, ce qui rendra les mises à niveau téléphoniques plus attrayantes.

Selon un rapport de Bloomberg publié la semaine dernière, Apple prépare une série d’offres groupées qui permettront aux clients de s’abonner à plusieurs services numériques de la société à un prix mensuel plus bas.

Ces offres groupées, baptisées “Apple One”, devraient être lancées dès le mois d’octobre, en même temps que la prochaine gamme d’iPhone, afin d’encourager les clients à s’abonner à davantage de services Apple.

Conclusion

Apple s’est révélée être une excellente valeur pour les investisseurs à long terme et rien n’indique que sa position dominante soit menacée. Mais après le puissant rallye de cette année qui a poussé sa capitalisation boursière au plus haut niveau du monde, elle n’a guère le droit à l’erreur.

Source : investing

Autres articles à lire

Alphabet : mission accomplie !

administrateur

Les résultats des compagnies aériennes confirment l’impact désastreux du covid-19

administrateur

Des résultats en pagaille avec de la décroissance pour tout le monde

administrateur

Daimler : gare à la barrière de péage à 40,50 €

administrateur

Les Méga-Capitalisations technologiques US sont-elles devenues des valeurs défensives?

administrateur

Qui de Ford ou GM la mieux placée pour se redresser après la pandémie ?

administrateur