Bourse & Actions

Amazon, Google et Apple publieront toutes leurs résultats T2 ce jeudi, prudence

Tous les yeux seront tournés vers certaines des plus grandes entreprises technologiques mondiales, qui vont publier leurs résultats au cours de la semaine. Ces rapports pourraient faire ou défaire le marché qui lutte pour trouver une direction face à l’accélération des cas de COVID-19 dans le monde et à l’escalade des tensions entre les États-Unis et la Chine.

Pour le deuxième trimestre, les bénéfices des sociétés du devraient chuter de 40,3 %, en moyenne sur la base des résultats déjà publiés et des estimations, selon Refinifiv. Les bénéfices du secteur technologique devraient connaître l’une des plus faibles baisses, de -4.4% en moyenne selon les prévisions.

Le NASDAQ, qui a atteint des records cet été, a terminé en baisse pour une deuxième semaine consécutive, chutant de 0,9 %, terminant la séance de vendredi à 10 363. Toutefois, l’indice des valeurs technologiques est toujours en hausse de 15,5 % pour l’année en cours. Le S&P 500 a terminé la semaine en baisse de 0,3 %, sa première semaine négative en quatre ans. Le S&P est en baisse d’un demi pour cent depuis le début de l’année.

Retrouvez ci-dessous plus de détails sur les 3 résultats trimestriels les plus importants à surveiller cette semaine :

1. Amazon

Amazon.com Inc (NASDAQ:) devrait publier ses résultats du deuxième trimestre 2020 après la fermeture du marché le jeudi 30 juillet.

Le consensus prévoit que la deuxième entreprise mondiale en termes de capitalisation boursière écrasera à nouveau les attentes en raison de la forte dynamique de ses bénéfices. Les ventes devraient augmenter de 28% à 81,09 milliards de dollars par rapport à la même période l’année dernière, produisant un bénéfice par action de 1,38 $.

Amazon

Ce sentiment se reflète dans le cours de l’action de la société, qui a bondi de 62 % cette année, grâce au passage aux achats en ligne durant la pandémie de COVID-19. L’action a clôturé vendredi à 3 008,91 dollars.

Toute faiblesse de l’action sur une surprise négative devrait constituer une opportunité d’achat idéale. Amazon continue d’être une entreprise étonnante. L’entreprise investit massivement dans de nouveaux secteurs de croissance, comme l’informatique cloud. Son activité de publicité numérique, une autre entreprise à forte marge, connaît un taux de croissance à trois chiffres.

2. Alphabet

Alphabet (NASDAQ:), la société mère de Google, publiera également les résultats du deuxième trimestre jeudi, après la fermeture du marché. En moyenne, les attentes en termes de BPA sont de 8,04 $ pour des revenus de 37,3 milliards de dollars.

Les actions de Google ont sous-performé cette année, car on craint que la récession déclenchée par le coronavirus ne force les entreprises à réduire leurs dépenses publicitaires numériques, ce qui nuirait à ce mastodonte de l’Internet.

Alphabet

Le titre a clôturé vendredi à 1 508,21 dollars, soit une hausse de 13 % pour l’année, après avoir augmenté de plus de 30 % en 2019.

La plus grande société Internet du monde tente depuis des années de se diversifier en s’éloignant des annonces de recherche en investissant massivement dans les services cloud, la vidéo numérique, le matériel grand public et des paris à long terme plus risqués comme les voitures sans conducteur.

En avril, les résultats du premier trimestre ont montré des progrès dans plusieurs de ces domaines, alors même que la principale activité publicitaire de Google a souffert des réductions des dépenses de marketing dues aux virus au cours du mois de mars.

3. Apple

Apple Inc (NASDAQ:), le fabricant d’iPhones ainsi que d’ordinateurs et de vêtements intelligents, est un autre géant de la technologie qui annoncera ses bénéfices jeudi après la fermeture du marché.

Les analystes s’attendent à ce que la société annonce un bénéfice par action de 2,02 dollars pour le troisième trimestre 2020, sur un chiffre d’affaires de 51,77 milliards de dollars.

Apple

L’apparition du COVID-19 et la réaction à celle-ci ont posé plusieurs problèmes à Apple, notamment la perturbation de sa chaîne d’approvisionnement en Chine pour la fabrication et la fermeture de magasins dans de nombreuses régions du monde. Mais l’action d’Apple a relevé ces défis, augmentant de 26% cette année et de 60% par rapport au plus bas niveau de mars. L’action a chuté de 0,25 % vendredi pour clôturer à 370,46 $.

L’énorme écosystème d’innovation de l’entreprise et son immense réserve de liquidités sont quelques-uns des éléments qui attirent les investisseurs et les rendent optimistes quant à l’avenir la société. Apple dispose actuellement d’environ 207 milliards de dollars de liquidités et de quelque 108 milliards de dollars de dettes à court et à long terme.

Source : investing

Autres articles à lire

Starbucks reste un bon pari sur la reprise malgré le plongeon des ventes

administrateur

Marchés actions : attention à la deuxième vague !

administrateur

Avant de paniquer | Trading list d’un trader pro 4 mai 2020

administrateur

Cannabis : Aurora décolle de 65% après ses derniers résultats, et autres nouvelles

administrateur

3 actions défensives à acheter en cas de seconde vague de Covid-19

administrateur

Tesla, Walgreens, BBBY : 3 Actions US à surveiller de près cette semaine

administrateur