Placement

Bourse : Le CAC 40 de retour à ses plus hauts niveaux de l’année

Publié le 29 juil. 2021 à 12:58

Les marchés retrouvent le sourire. Les craintes sur un retour de l’inflation, les pénuries de composants ou encore le développement du variant Delta sont passés au second plan, éclipsés par les résultats particulièrement solides du premier semestre.

L’indice phare de la Bourse de Paris a retrouvé ce jeudi ses plus hauts niveaux de l’année, dépassant un temps les 6.666 points atteints, en clôture, le 17 juin dernier. Il grimpait de 0,68 % à 6.654,54 points en milieu de journée, en hausse de près de 20 % depuis le début de l’année.

Nouveau record pour le STOXX 600

L’indice paneuropéen STOXX 600 a quant à lui grimpé à un nouveau sommet historique, tout comme la Bourse d’Amsterdam. Wall Street est également en grande forme. Les trois principaux indices américains, le Dow Jones, le S & P 500 et le Nasdaq ont inscrit des records historiques en début de semaine avant de lâcher un peu lest.

Il faut dire que les résultats du premier semestre dépassent les attentes, et ce, alors même que les analystes avaient déjà fortement relevé leurs estimations de chiffres d’affaires et de bénéfices. Les grandes entreprises cotées se montrent souvent confiantes pour le reste de l’année, révisant à la hausse leurs objectifs financiers.

Révisions à la hausse des objectifs annuels

A Paris, le laboratoire pharmaceutique Sanofi a par exemple relevé son objectif de croissance des bénéfices par action à 12 % cette année, après avoir annoncé des résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre. Son titre gagnait 1,14 % en milieu de journée.

Même dynamique pour le producteur de semi-conducteurs STMicroelectronics (+5,6 %), en tête du CAC 40, ou encore Airbus (+4 %) et Danone (+3,8 %). Ce dernier a par ailleurs choyé ses actionnaires avec l’annonce d’un programme de rachats d’action pouvant aller jusqu’à 800 millions d’euros d’ici la fin de l’année.

Rachats d’actions

Ce n’est pas le seul géant de la cote à se préparer à une forte hausse des versements aux actionnaires. Porté par le rebond des cours du brut, TotalEnergies (+2,4 %) a fait état d’un bénéfice de 2,2 milliards d’euros au second trimestre, contre une perte de 8 milliards sur la même période l’an passée, marquée par le choc de la pandémie.

La major pétrolière française pourrait générer plus de 25 milliards d’euros de cash-flow libre cette année. Elle a indiqué souhaiter « partager les revenus supplémentaires avec ses actionnaires via des rachats d’actions en cas de prix élevés ». Dans le détail « le conseil d’administration a décidé d’allouer jusqu’à 40 % du cash-flow supplémentaire généré au-dessus de 60 dollars le baril à des rachats d’actions », précise le groupe.

Source : les echos

Autres articles à lire

La descente aux enfers de la livre libanaise

administrateur

Maxime Carmignac, une héritière sur les pas de son père

administrateur

AXA enterre la hache de guerre avec le restaurateur Stéphane Manigold

administrateur

Arkéa : nouvelles crispations avec l’organe central du groupe Crédit Mutuel

administrateur

Les griffes des régulateurs financiers se resserrent autour des GAFA

administrateur

La BCE ouvre ses bras aux « anges déchus »

administrateur