Autres actualités

Bruxelles appelle les USA à lever les droits de douane Par Reuters

© Reuters. LITIGE AIRBUS/BOEING: BRUXELLES APPELLE LES USA À LEVER LES DROITS DE DOUANE

(Reuters) – Le nouveau commissaire européen au Commerce appelle les Etats-Unis à lever les droits de douane sur plus de 7 milliards de dollars de produits européens sous peine de se voir imposer des droits de douane supplémentaires sur les exportations vers l’Europe, plaidant pour une résolution du litige entre Airbus (PA:) et Boeing (NYSE:), rapporte dimanche le Financial Times.

Réparer les liens transatlantiques sera l’une des priorités de l’Union européenne et la levée par Washington des sanctions douanières liées à Airbus constituerait une mesure de nature à rétablir la confiance, souligne Valdis Dombrovskis dans un entretien au quotidien économique.

“Bien sur, si les Etats-Unis ne retirent pas leurs droits de douane, nous n’aurons pas d’autre choix alors que de mettre en place les nôtres”, explique-t-il dans l’entretien.

Washington a reçu en octobre dernier le feu vert de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour appliquer des taxes douanières sur 7,5 milliards de dollars (6,3 milliards d’euros) d’importations de l’UE dans le cadre du conflit sur les subventions accordées à Airbus.

Le gouvernement américain a alors fixé des droits de douane de 25% sur des produits allant du whisky single-malt aux olives et au fromage et des droits de 10% sur la plupart des avions Airbus fabriqués en Europe.

Mi-février, les Etats-Unis ont annoncé qu’ils allaient relever de 10% à 15% les droits de douane sur les avions importés de l’Union européenne, accentuant ainsi la pression sur Bruxelles dans ce conflit en cours depuis 16 ans sur les subventions accordées aux avionneurs.

Bruxelles de son côté a reçu le feu vert de l’OMC pour imposer des droits de douane sur 4 milliards de dollars de produits américains en riposte aux subventions accordées au constructeur américain Boeing, ont dit des sources à Reuters.

Valdis Dombrovskis n’a pas souhaité se prononcer sur les conséquences d’une victoire éventuelle du démocrate Joe Biden lors du scrutin du 3 novembre aux Etats-Unis.

“Mais dans tous les cas, nous allons nous employer (…) et essayer de ramener les Etats-Unis dans le cadre du multilatéralisme”, a-t-il dit.

(Bhargav Acharya à Bangalore, version française Gwénaëlle Barzic)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Hertz se déclare en faillite aux USA, la demande s’est évaporée Par Reuters

administrateur

Discussions de crise à venir sur l’aide à Lufthansa Par Reuters

administrateur

Les valeurs à suivre à Wall Street Par Reuters

administrateur

Signaux satisfaisants mais encore fragiles pour l’économie française Par Reuters

administrateur

Les vols de certification du Boeing 737 MAX commencent Par Reuters

administrateur

Biden accroît son avance sur Trump au niveau national, selon une enquête Reuters/Ipsos Par Reuters

administrateur