Bourse & Actions

CAC40 : c’est moins pire que prévu

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Comme chaque vendredi, notre spécialiste de l’analyse graphique Gilles Leclerc fait le point sur la situation du . Qui rebondit bien, après une séance difficile, grâce notamment à LVMH…

Gros trou d’air hier sur le CAC40, qui a clôturé en baisse d’un peu plus de 2% dans le sillage de l’instauration de nouvelles mesures restrictives destinées à limiter la propagation du Covid-19, mais efface l’essentiel de ses pertes ce vendredi au moment de la rédaction de cet article (+1,2%).

L’indice phare de la Bourse de Paris renoue ainsi avec les 4 900 points, bien aidé par la bonne tenue de LVMH (PA:). Le géant du luxe vient en effet d’annoncer un recul modéré de 7% de son chiffre d’affaires en données organique, soutenu par le rebond des ventes des divisions Mode et Maroquinerie, et son action progresse dans des proportions équivalentes. LVMH revient ainsi sur ses plus hauts annuels et les investisseurs exultent avec cette baisse de 21% des revenus sur les neuf premiers mois de l’exercice, une performance jugée exceptionnelle dans le contexte actuel.

Avec mon confrère Philippe Béchade, nous venons d’ailleurs de revenir sur le cas du groupe de Bernard Arnault dans notre service Béchade Confidentiel et d’expliquer à nos abonnés quelle stratégie boursière adopter avec ce poids lourd de la cote. Si vous souhaitez nous rejoindre, je vous invite à cliquer ici.

Bref, en cette fin de semaine, le CAC40 parvient à sauver la mise in extremis, repassant au-dessus du pivot de la zone des 4 870 points en créant – encore – un gap pour l’occasion. En toute transparence, cela faisait déjà quelque temps que je suivais un canal potentiel, mais en raison d’un manque d’impacts sur son support, je l’avais simplement gardé sous surveillance sans en parler.

Un canal haussier à relativiser
Ce n’est désormais plus le cas étant donné qu’hier, le marché a marqué pas moins de trois impacts (cf. flèches vert fluo dans l’encart sur le graphique ci-dessous), soit quatre au total avec celui de fin septembre sur la zone du support des 4 700 points.

CAC40 : c’est moins pire que prévu

CAC40 : c’est moins pire que prévu

Nous voici donc en présence d’un canal haussier (en bleu) sauvé lui aussi de justesse et c’est lui que je vais suivre en termes d’analyse. Sans réelle confiance néanmoins, pour la bonne raison que le marché devient de plus en plus nerveux et que si la tendance reste malgré tout positive à court terme, tant que les dossiers chauds du moment (plan de soutien à l’économie et scrutin présidentiel aux Etats-Unis, bal des publications trimestrielles) resteront sur la table, tout pourra basculer du jour au lendemain sans prévenir.

Sur le plan du trading, ma position reste rigoureusement identique à celle des dernières semaines, considérant qu’une fois de plus le CAC40 ricoche entre son support de la zone des 4 700 points et sa résistance des 5 130, soit une amplitude de l’ordre de 6 à 7%.

CAC40 : c’est moins pire que prévu

CAC40 : c’est moins pire que prévu

Comme l’indice dérive latéralement, sans dynamique, ni tendance depuis juin dernier et qu’au surplus la volatilité est en train de remonter, sauf à prendre un risque pour essayer de grignoter 3 ou 4% maximum en jouant avec le feu dans ce range, on comprendra (sauf à faire de l’intraday) que le jeu n’en vaut toujours pas la chandelle.

Source : investing

Autres articles à lire

Les investisseurs seraient-ils déconnectés des réalités ?

administrateur

Le marché des options suggère que le rallye du Nasdaq est terminé

administrateur

2 ETF idéaus pour faire face à la volatilité des marchés

administrateur

Des OPAs en pagaille !

administrateur

La fiabilité du dividende de J&J en fait un bon pari malgré l’impact du Covid-19

administrateur

3 actions récemment introduites en bourse à surveiller de près

administrateur