Bourse & Actions

CAC40 : comment gérer les dernières nouvelles

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Sensation sur le plan politique avec l’annonce de la positivité de Donald Trump au Covid-19. En attendant de savoir comment les marchés actions américains y réagiront, Gilles Leclerc donne à l’investisseur quelques clefs et des cadrages… clef en main sur le pour éviter toute déconvenue.

La nouvelle est tombée ce matin avant l’ouverture de la Bourse de Paris : Donald Trump ainsi que des personnes de son entourage proche ont été testées positives au Covid-19, et au moment où je rédige ces quelques lignes, les indices américains accusent logiquement le coup en pré-market.

Comme toujours dans pareilles circonstances, il convient néanmoins de ne pas surréagir et de ne pas se laisser gagner par ses émotions. Employons-nous au contraire à nous donner des points de repère pour un maximum de froideur et de rationalité. J’ajoute que le coronavirus peut être contracté sans pour autant avoir le moindre symptôme, ni même s’en apercevoir, et qu’à l’autre extrémité on peut aussi y laisser sa peau…

Bref, avant toutes choses, décadrons le sujet ! Comment ? En reprenant les bases de mon plan de trade de vendredi dernier, quand le CAC40 cotait autour des 4 740 points.

« La question est maintenant de savoir où se situent les supports et surtout que faire de ses actifs si on est investi sur le CAC40. Le support, que vous connaissez déjà si vous lisez régulièrement mes points hebdomadaires, se situe dans la zone des 4 700 points sur le graphique susmentionné […] De mon point de vue, cette zone de 4 700 points devrait donner lieu à un rebond au moins de court terme… si et seulement si la divergence haussière qui se met en place sur l’indicateur de tendance MACD de l’unité de temps 2 heures est validée » écrivais-je il y a une semaine jour pour jour.

Dont acte. C’est exactement ce qu’il s’est produit. Une fois la divergence MACD validée (la flèche vert fluo sur le graphique ci-après), l’indice a répondu présent sur la zone de support ciblée (cf. le rectangle vert)…

CAC40 : comment gérer les dernières nouvelles

CAC40 : comment gérer les dernières nouvelles

Avant de rebondir jusqu’a une zone de résistance intermédiaire (« R.I ») qui se situe quant à elle vers les 4 870 points….

Rester neutre !
Ma conclusion pour cette semaine sera simple : entre les 4 700 et les 4 800 points, on restera neutre du point de vue trading. Il faudra évidemment voir quelle sera la réaction de Wall Street à l’annonce la positivité de Donald Trump au Covid-19, mais dans l’immédiat, tant que ces deux bornes (qui ne sont espacées que d’environ 3,5%) seront actives, le CAC40 continuera de chercher une tendance à court terme.

Sous les 4 700 points (en clôture), attention car le biais devient baissier avec pour premier objectif le support intermédiaire (« S.I ») de la zone des 4 550 points, qui est à la fois un support graphique et un gap (en rouge) à combler. Au dessus des 4 870 points en revanche, l’objectif haussier consiste en un retour dans la zone des 5 000 points.

Tous ces objectifs sont graphiques et correspondent de surcroît à des reports d’amplitudes, comme en témoignent les flèches bleues verticales sur le second graphique ci-dessous :

CAC40 : comment gérer les dernières nouvelles

CAC40 : comment gérer les dernières nouvelles

Au milieu, c’est un no man’s land, un territoire miné au sein duquel je m’abstiendrai de toute prise de position intempestive d’ici à ce que les Etats-Unis tranchent sur l’avenir de notre principal indice.

La vue précédente est une vue de court terme, mais il est évidemment crucial de ne pas perdre de vue les niveaux clefs sur le long terme et de garder à l’esprit la réaction du CAC40 en fin de semaine dernière (cf. la pastille jaune), à savoir un joli doji d’arrêt dans la zone de support des 4 700 points, une zone à ne surtout pas mésestimer.

Source : investing

Autres articles à lire

2 actions à la mode qui risquent de plonger avec l’arrivée du vaccin covid-19

administrateur

Tesla : Vers l’infini et au-delà ?

administrateur

La Fed en route vers le chaos

administrateur

S&P 500 : un « sell in may » de contexte ?

administrateur

Fed : Les décideurs politiques s’en tiennent au mantra de l’emploi alors que les investisseurs poussent les taux à la hausse

administrateur

Bourse : Attention aux valorisations !

administrateur