Autres actualités

Comment investir sur les actions face à l’élection présidentielle US, selon UBS Par Investing.com

© Reuters

Par David Wagner 

Investing.com – Dans une récente note d’analyse, la banque UBS explique aux investisseurs comment préparer une victoire démocrate aux élections présidentielles US.

Alors que la probabilité que Biden remporte l’élection et qu’une “vague bleue” de démocrates prenne le contrôle du Sénat a augmenté depuis la semaine dernière, UBS a déclaré qu’elle s’attendait à ce que la volatilité des marchés reste élevée jusqu’au vote du 3 novembre.

En effet, selon UBS, un revirement décisif dans un sens ou dans l’autre pourrait avoir des conséquences différentes pour divers secteurs.

“Une vague bleue, par exemple, pourrait soutenir les actions exposées à l’efficacité énergétique, à la mobilité intelligente et aux énergies renouvelables, car le président Biden adopterait un programme vert”, ont-ils déclaré.

Une victoire de Trump profiterait quant à elle davantage entreprises énergétiques traditionnelles, ainsi qu’aux valeurs financières, qui seraient soulagée d’éviter une réglementation plus stricte que Biden mettrait sans doute en place. UBS s’attend à un schéma similaire pour les actions du secteur de la santé, tandis que les sociétés de défense devraient également profiter d’une victoire républicaine.

En ce qui concerne le plan de relance US, les analystes d’UBS ont relevé que la décision surprise de Trump de stopper les négociations a été vite digérée par le marché. Ils expliquent cette situation par le fait que les investisseurs s’attendent à ce qu’un plan de relance ambitieux soit mis en place après les élections, quel que soit le vainqueur.

UBS estime que cela servira de “catalyseur important pour obtenir une rotation de performance soutenue favorisant les actions cycliques, de valeur et de petite et moyenne capitalisation, plutôt que la croissance des grandes capitalisations”.

Ils ont ajouté que ces actions ont surperformé depuis le dernier débat présidentiel du 29 septembre, mais qu’elles continueront d’osciller jusqu’à ce que les investisseurs reçoivent des candidats plus de clarté sur la politique à venir.

Et si les démocrates devaient remporter une victoire éclatante, cette rotation à l’écart du Big Tech – le secteur qui a mené une grande partie de la reprise des actions en 2020 – s’intensifierait probablement selon la banque. Le 7 octobre également, une commission du Congrès dirigée par les démocrates a accusé les quatre grandes entreprises technologiques d’une “litanie de violations de la législation antitrust”, suggérant que d’autres actions pourraient suivre si le parti obtient un résultat positif en novembre.

Les analystes d’UBS ont écrit : “Les investisseurs qui ont bénéficié de la forte reprise de la technologie pourraient envisager de rééquilibrer leur exposition à d’autres thèmes. Nous pensons que la prochaine étape du rallye reflétera un retour à des conditions économiques “plus normales”, et profitera particulièrement aux valeurs de rendement et cycliques plutôt qu’aux grandes sociétés technologiques”.

UBS a déclaré qu’elle s’attendait à ce que la volatilité reste élevée même après les élections de novembre, peut-être jusqu’à la fin de cette année. Mais étant donné leurs attentes globales de gains à moyen terme, elle souligne que cela donnera aux investisseurs avertis des opportunités d’acheter pendant les baisses.

“Bien qu’une volatilité élevée mérite d’être surveillée, nous la considérons également comme une opportunité de construire des positions à long terme dans des actifs à risque”, ont déclaré les analystes.

“Les investisseurs peuvent établir un calendrier pour acheter des actifs à risque et moyenner leur cours d’entrée, envisager des stratégies de vente de put pour profiter des opportunités d’achat en période de baisse ou utiliser des investissements structurés”.

Source : investing

Autres articles à lire

Avolon annule la commande de 27 Boeing 737 MAX et d’un A330neo Par Reuters

administrateur

Les dépréciations de BP admettent que l’industrie du pétrole ne sera plus jamais aussi performante Par Investing.com

administrateur

Wall Street baisse, le chômage monte, le plan de relance traîne Par Reuters

administrateur

Les Américains apprennent à vivre avec le coronavirus, dit Trump Par Reuters

administrateur

L’Italie doit présenter un plan de relance à l’UE d’ici à la mi-octobre Par Reuters

administrateur

Le risque de nouveaux confinements en Europe augmente selon la Deutsche Bank Par Investing.com

administrateur