Autres actualités

Couche-Tard prêt à relancer une offre sur Carrefour en cas d’inflexion de Paris Par Reuters

© Reuters.

MONTREAL (Reuters) – Alimentation Couche-Tard est prêt à relancer son projet d’acquisition de Carrefour (PA:) pour 20 milliards de dollars (16,5 milliards d’euros) en cas de changement d’attitude du gouvernement français, a déclaré lundi le président et chef de la direction du groupe canadien de distribution.

“Nous serions ravis de réaliser la transaction (…) si nous recevions des signaux indiquant que l’environnement pourrait changer ou changerait de la part du gouvernement français ou d’autres parties prenantes importantes”, a dit Brian Hannasch lors d’une conférence téléphonique.

“Nous serions ravis d’avoir l’opportunité de nous réengager dans de bonnes conditions et en partant du postulat que nous n’avons pas trouvé un autre moyen de créer davantage de valeur pour nos actionnaires”, a-t-il ajouté.

Carrefour et Couche-Tard ont annoncé samedi dans un communiqué conjoint avoir interrompu les discussions préliminaires en vue de leur rapprochement, le gouvernement français s’étant fermement opposé vendredi à une éventuelle prise de contrôle du groupe français.

A la Bourse de Paris, l’action Carrefour était en repli lundi de plus de 6,26% à 15,5 euros à environ une heure de la clôture tandis qu’à Toronto, le titre Couche-Tard prenait 3,4% à 38,96 dollars au même moment. L’offre envisagée par Couche-Tard était de 20 euros par action.

Certains responsables politiques français ont justifié cette opposition en estimant que les supermarchés constituent un secteur stratégique pour la sécurité alimentaire dans le contexte de la crise sanitaire actuelle.

“Sur le plan politique, je pense que nous sommes entrés dans ce dossier les yeux grands ouverts sachant qu’il comportait un risque, et je crois qu’incontestablement la pandémie a aggravé le problème de la sécurité alimentaire, en particulier en France”, a déclaré Brian Hannasch.

“Et donc si cela change avec le temps, c’est difficile à dire”, a-t-il ajouté.

Les analystes de Citi jugent encore possible une relance des discussions entre Carrefour et Couche-Tard à une date ultérieure. Un accord de fusion entre Carrefour et Casino est cependant également une possibilité, note la banque américaine d’investissement.

“Les éléments de langage et le cours de Bourse de Carrefour et d’Alimentation Couche-Tard nous suggèrent que les deux parties se réengageraient au moindre encouragement, que ce soit maintenant ou à moyen terme”, écrivent les analystes de Citi.

“En outre, nous continuons à nous demander si l’alliance avec Alimentation Couche-Tard pourrait conduire Carrefour et Casino Groupe à envisager de nouveau une fusion comme voie alternative, permettant des synergies à la fois sur le plan national et en Amérique latine”.

(Allison Lampert à Montreal et Noor Zainab Hussain à Bangalore; version française Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

La chute se poursuit, l’indice arrive sur un seuil technique déterminant Par Investing.com

administrateur

Top 3 des dossiers clés à prendre en compte pour bien aborder les marchés ce mercredi Par Investing.com

administrateur

Le secteur privé américain a créé 167 000 emplois en juillet Par Investing.com

administrateur

Les actions européennes reprennent des couleurs en l’absence de Wall Street Par Reuters

administrateur

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe Par Reuters

administrateur

Wall Street termine en ordre dispersé après les “minutes” de la Fed Par Reuters

administrateur