Autres actualités

Des partisans de Trump sèment le chaos à Washington Par Reuters

5/5
© Reuters. USA: DES PARTISANS DE TRUMP SÈMENT LE CHAOS À WASHINGTON

2/5

WASHINGTON (Reuters) – Encouragés par les appels à la contestation lancés par la présidence américaine, des partisans de Donald Trump sont entrés de force dans le capitole pour empêcher le Sénat et la Chambre des représentants de certifier la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle de novembre dernier.

Joe Biden a recueilli une majorité de 306 grands électeurs sur les 538 que compte le Collège électoral et s’est imposé au niveau national avec une avance de plusieurs millions de voix.

Donald Trump a électrisé ce mercredi la foule réunie non loin de la Maison blanche en dénonçant les médias et Hillary Clinton, son adversaire de la présidentielle de 2016, ou en présentant les victoires électorales démocrates comme des “explosions de conneries”.

LES DERNIERS DÉVELOPPEMENTS (indication horaire en heure de Paris)

21h50 – Un engin explosif a été désamorcé au siège du Parti républicain. Le bâtiment abritant celui du Parti démocrate a été en partie évacué.

21h50 – La porte-parole de la Maison blanche annonce le déploiement de la Garde nationale autour du Capitole et de plusieurs bâtiments fédéraux.

21h40 – Un policier a ouvert le feu sur un individu à l’intérieur du Capitole, rapporte la chaîne d’information NBC News. Selon CNN, plusieurs membres des forces de l’ordre ont été blessés et l’un d’entre eux, au moins, a été hospitalisé.

21h34 – L’Etat de Virginie envoie 200 policiers pour soutenir les forces de l’ordre à Washington.

21h28 – Selon la chaîne d’information CNN, une femme est dans une situation critique après avoir été blessée à la poitrine par une arme à feu.

21H19 – Donald Trump demande “à tout le monde au capitole de rester pacifiques”. “Rappelez vous: nous sommes le parti de la loi et de l’ordre.”

21h08 – Kevin McCarty, chef de file de la minorité républicaine à la Chambre des représentants, affirme avoir entendu des coups de feu dans le bâtiment.

21h00 – Des manifestants occupent le fauteuil du président du Sénat.

20h35 – “Soutenez la police du capitole et les forces de l’ordre. Elles sont de notre côté. Restez pacifiques !”, écrit Donald Trump sur Twitter (NYSE:).

20h30 – Un groupe de partisans de Donald Trump a pénétré mercredi dans la salle des statues du Capitole. Le maire de Washington instaure un couvre-feu.

19h45 – Mitch McConnell, chef de file de la majorité républicaine au Sénat, s’en prend au président Trump et dit considérer qu’il n’est pas opportun de contester la victoire de Joe Biden. “Les électeurs, les tribunaux, les Etats, tous ont parlé. Si nous allons à leur encontre, les dégâts seraient irréparables pour notre république.”

19h30 – Réunis en Congrès, la Chambre des représentants et le Sénat américains ont ouvert mercredi la procédure visant à certifier le résultat du vote des grands électeurs qui a abouti en décembre à la désignation de Joe Biden comme vainqueur de la présidentielle de novembre.

Plusieurs élus républicains, appartenant tant à la Chambre qu’au Sénat, ont prévenu qu’ils entendaient contester ce résultat et jouer leur dernière carte pour empêcher Joe Biden de succéder à Donald Trump, qui affirme depuis deux mois qu’on lui a volé sa victoire sans l’avoir jamais prouvé.

19h15 – “Nous ne concéderons jamais la défaite”, a lancé mercredi Donald Trump à plusieurs milliers de partisans, parmi lesquels des militants d’extrême droite, réunis à Washington pour contester la certification imminente par le Congrès des résultats de l’élection présidentielle américaine de novembre.

(version française Nicolas Delame)

Source : investing

Autres articles à lire

Députés et sénateurs PS proposent un référendum contre le “démantèlement” d’EDF Par Reuters

administrateur

Les marchés actions finissent en hausse; l’indice Dow Jones Industrial Average gagne 0,44% Par Investing.com

administrateur

Objectif à 87$ (-95%) pour un analyste, qui explique pourquoi Par Investing.com

administrateur

les plages de la Côte d’Azur de nouveau ouvertes Par Reuters

administrateur

L’impact sera le double de la crise de 2009 sur la dette souveraine, selon Moody’s Par Reuters

administrateur

Engie satisfait de l’offre de Veolia sur Suez, finalement prolongée Par Reuters

administrateur