Autres actualités

Discussions « franches et professionnelles » entre représentants US et taliban Par Reuters

© Reuters. La première rencontre en face-à-face, ce week-end au Qatar, entre hauts représentants américains et taliban depuis que ces derniers ont repris le pouvoir en Afghanistan en août a donné lieu à des discussions « franches et professionnelles », a décla

par David Brunnstrom

WASHINGTON (Reuters) – La première rencontre en face-à-face, ce week-end au Qatar, entre hauts représentants américains et taliban depuis que ces derniers ont repris le pouvoir en Afghanistan en août a donné lieu à des discussions « franches et professionnelles », a déclaré dimanche le département d’Etat américain.

Rappelant que le mouvement islamiste serait jugé sur ses actes et non pas sur ses paroles, le département d’Etat américain a fait savoir que les discussions de Doha se sont focalisées sur les questions sécuritaires et les droits humains, en particulier l’intégration complète des femmes et des filles dans la société afghane.

Il a ajouté dans un communiqué que les deux camps ont aussi évoqué l’aide humanitaire américaine à la population afghane.

« Les discussions ont été franches et professionnelles, la délégation américaine rappelant que les taliban seraient jugés sur leurs actions, pas seulement leurs paroles », a dit le département d’Etat américain.

Le ministère des Affaires étrangères du gouvernement taliban a remercié les Etats-Unis pour leur offre d’aide humanitaire et s’est dit prêt à faciliter sa livraison et à coopérer avec les organisations humanitaires, mais en prévenant qu’il ne saurait question qu’elle soit liée à des « questions politiques ».

« Des discussions poussées ont eu lieu sur différents sujets. Et des efforts doivent être faits pour améliorer les relations diplomatiques », a ajouté le ministère dans un communiqué.

Deux représentants de l’administration du président Joe Biden avaient indiqué vendredi à Reuters que la délégation américaine entendait demander aux dirigeants taliban de faciliter le départ des ressortissants américains et afghans souhaitant quitter le pays, ainsi que la libération de Mark Frerichs, citoyen américain enlevé dans le pays.

L’une des priorités de Washington est que les taliban respectent leur engagement d’empêcher que l’Afghanistan redevienne une base pour des groupes extrémistes comme Al Qaïda.

Les réunions de Doha ont été décrites comme le prolongement d’un « dialogue pragmatique » avec les taliban qui ne vise toutefois pas à offrir à ces derniers « une reconnaissance ou leur conférer une légitimité ».

(Reportage de David Brunnstrom, avec Moataz Abdelrahiem au Caire et James Mackenzie à Islamabad; version française Jean Terzian et Tangi Salaün, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

L’accord post-Brexit résout la question « controversée » de l’Europe, selon Johnson Par Reuters

administrateur

De nouveaux pays revoient à la hausse leurs ambitions sur le climat Par Reuters

administrateur

Retour de l’aversion au risque en Europe pour démarrer la semaine Par Reuters

administrateur

La Fed garde ses taux inchangés et maintient le tapering pour bientôt Par Investing.com

administrateur

Goldman Sachs affiche son optimisme et conseille de vendre EUR/GBP Par Investing.com

administrateur

Goldman Sachs pèse le pour et le contre d’une victoire de Biden face à Trump Par Investing.com

administrateur