Autres actualités

Du rouge en vue en Europe après la Fed et sous une pluie de résultats Par Reuters

© Reuters. Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse jeudi à l’ouverture. Les contrats à terme signalent un repli de 0,24% pour le Dax à Francfort, de 0,09% pour le FTSE à Londres et de 0,21% pour l’EuroStoxx 50. D’après les premiè

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse jeudi à l’ouverture, la Réserve fédérale ayant apporté peu d’éléments aux investisseurs concernant la trajectoire future de sa politique monétaire et avant une séance marquée par une avalanche de résultats d’entreprises.

Les contrats à terme signalent un repli de 0,24% pour le à Francfort, de 0,09% pour le à Londres et de 0,21% pour l’.

D’après les premières indications disponibles, le parisien pourrait perdre 0,13% à l’ouverture.

Mercredi soir, Wall Street a évolué sur une note volatile et fini en ordre dispersé alors que les investisseurs prenaient connaissance des annonces de politique monétaire de la Fed.

Dans son communiqué, la banque centrale américaine a noté des “progrès” vers l’atteinte de ses objectifs économiques, semblant s’approcher du moment où elle pourrait commencer à procéder à un “tapering”, à savoir la réduction de ses achats massifs de titres.

Certains analystes estiment que la Fed a ainsi ouvert la voie à une annonce concernant le “tapering” lors de sa prochaine réunion, prévue le 22 septembre.

“En ouvrant la porte à une annonce en septembre, la Fed pourrait commencer à réduire ses émissions à tout moment à partir d’octobre. Nous prévoyons une date de début en janvier 2022, mais le risque d’une date de début plus précoce augmente”, observent ainsi les économistes de Société générale (PA:).

Toutefois, le président de la Fed Jerome Powell, qui s’exprimait peu après lors d’une traditionnelle conférence de presse, s’est montré plus prudent en estimant que le marché de l’emploi avait encore “du chemin à parcourir” avant que la banque centrale ne procède au resserrement de ses mesures de soutien.

Jerome Powell a ajouté qu’aucune décision n’avait été prise sur le sujet du “tapering”, que ce soit au niveau du calendrier ou de ses modalités.

“La différence de ton entre le communiqué et la conférence de presse pourrait simplement refléter le fait que Powell se situe du côté ‘dovish’ du comité”, estime Michael Feroli, économiste chez JPMorgan (NYSE:).

Les annonces de la Fed sont intervenues alors que sera publiée à 12h30 GMT la première estimation du produit intérieur brut américain au deuxième trimestre, qui devrait montrer une accélération de la croissance à 8,5% selon le consensus Reuters. Est aussi attendu vendredi l’indice des prix “core PCE” de juin, la mesure de l’inflation privilégiée par l’institution.

LES VALEURS A SUIVRE :

Les investisseurs auront à digérer une salve de publications de résultats, dont ceux à Paris de Total (PA:), Sanofi (PA:), Orange, Airbus (PA:), Accor (PA:), EDF (PA:), Unibail-Rodamco (AS:), Carrefour (PA:), Safran (PA:), entre autres. En Europe, Nestlé (SIX:), Volkswagen (DE:) ou encore AstraZeneca (LON:) publieront également leurs comptes.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains signalent pour l’heure une légère baisse à l’ouverture pour les indices américains, avec un repli un peu plus marqué pour le Nasdaq qui pourrait souffrir du repli de Facebook (NASDAQ:).

Le réseau social a reculé de 3,5% dans les transactions après la clôture alors que le groupe a averti que la croissance de son chiffre d’affaires allait décélérer de façon significative.

Mercredi, l’indice a cédé 0,36%, à 34.930,93 points. Le S&P-500 a perdu 0,02%, à 4.400,64 points tandis que le a avancé de 0,70% à 14.762,58 points, soutenu par la progression d’Alphabet (NASDAQ:), maison-mère de Google, qui s’est établi à un pic inédit au lendemain de la publication d’un chiffre d’affaires et d’un bénéfice trimestriels records.

EN ASIE

Les Bourses chinoises tentent un rebond après le vif mouvement de vente provoqué par l’annonce d’une nouvelle réglementation dans le secteur privé du soutien scolaire.

Selon des sources proches du dossier, le régulateur boursier chinois a tenu mercredi soir une réunion avec les dirigeants des principales banques d’investissement mondiales dans le but de calmer les nerfs des marchés financiers.

L’indice CSI 300 des grandes capitalisations progresse de 1,42% mais accuse encore un recul de plus de 5% depuis le début de la semaine.

De son côté, la Bourse de Tokyo avance de 0,7%, soutenue par une série de bons résultats dont ceux de Nissan (T:).

TAUX/CHANGES

Le dollar évolue autour d’un plus bas de deux semaines face à un panier de devises de référence, pénalisé par la prudence affichée par Jerome Powell qui a éloigné la perspective d’un prochain “tapering”.

Le dollar a initialement progressé après la publication du communiqué de la Fed notant les “progrès” dans l’économie avant de reculer avec les propos de Powell.

L’euro en profite pour gagner 0,1% face au dollar, à 1,1855.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans recule de deux points de base, à 1,2442% après un pic à 1,278% la veille.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en hausse, soutenus par la baisse des stocks aux Etats-Unis, qui laisse entrevoir un impact peu marqué de la hausse actuelle des contaminations au COVID-19 sur les déplacements et sur la demande en carburant.

Le baril de gagne 0,33% à 74,99 dollars et le 0,36% à 72,65 dollars.

(Reportage Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot)

Source : investing

Autres articles à lire

Les espoirs de reprise dopent à nouveau les actions Par Reuters

administrateur

Ethereum abandonne 12% face à la domination des vendeurs Par Investing.com

administrateur

Un des prénoms de l’enfant de Boris Johnson et Carrie Symonds salue deux médecins Par Reuters

administrateur

résultats, virus et tensions géopolitiques pèsent Par Reuters

administrateur

Rien ne prouve que les anciens malades sont immunisés, selon l’OMS Par Reuters

administrateur

Il est Urgent de Réguler les Cryptomonnaies, alerte la Banque de France Par Investing.com

administrateur