• Home
  • Economie
  • En Île-de-France, le marché immobilier reste très dynamique
Economie

En Île-de-France, le marché immobilier reste très dynamique

Les acquéreurs sont nombreux à franchir le périphérique pour trouver en banlieue, à budget comparable, des surfaces plus grandes qu’à Paris. Ou tout simplement des prix plus abordables.

«Sur les photos, cet appartement correspondait en tout point à ce que nous souhaitions: un grand séjour avec de très belles étagères au mur, une cuisine séparée, trois chambres plutôt spacieuses… Hélas, je n’ai même pas eu le temps de le visiter, d’autres personnes avaient déjà fait une offre dans la journée au prix demandé, soupire Céline, directrice artistique de 40 ans, à la recherche d’un nouveau logement plus près du futur collège de son fils aîné. Je sens qu’il va falloir se décider très vite la prochaine fois si je trouve ce que je cherche, car il y a peu de biens à vendre.» Et Céline n’est pas la seule à faire ce constat. Les transactions en Ile-de-France se sont accélérées l’an dernier. «Les délais de vente ont reculé de 7 jours pour s’établir à 79 jours en moyenne, et même de 18 jours dans les Hauts-de-Seine, à 71 jours», souligne Laurent Vimont, président du réseau Century 21. Dans l’ancien, selon le bilan établi par la chambre des notaires de Paris-Ile-de-France, près de 186.000 logements ont changé de propriétaire en 2017, soit 28 400 de plus qu’en 2016.

Pour s’offrir un appartement, un acquéreur sur deux a dû débourser plus de 5000 €/m²

Cette hausse exceptionnelle de 18 % des transactions a été boostée par des taux de crédit immobilier au plus bas, qui ont soutenu la solvabilité des emprunteurs, un regain de confiance des ménages et, pour le segment des biens haut de gamme, le retour des acquéreurs étrangers ou des Français résidant en dehors de nos frontières. Les ventes ont alors bondi de 18 % pour les appartements et de 13 % pour les maisons en petite couronne ; de 22 % pour les appartements et de 17 % pour les maisons en grande couronne. «Mais cette bonne tenue de l’activité ne doit pas masquer l’effort consenti par les ménages et la …

Source : le figaro

Related posts

La hausse des taux se paye le luxe d’un conflit pour passer inaperçue

administrateur

Le pétrole au plus haut depuis 2014

administrateur

BPCE présente des résultats stables avant de changer de dirigeant

administrateur

Leave a Comment

Login

X

Register