Autres actualités

Face à la Crise de l’énergie, la France opte pour l’Option Nucléaire Par Investing.com

© Reuters.

Investing.com – Alors que l’Europe est minée par une crise énergétique brutale, la France a annoncé mardi qu’elle allait investir 1 milliard d’euros – 1,2 milliard de dollars – dans l’énergie nucléaire d’ici à la fin de la décennie, confirmant sa préférence pour cette source d’énergie controversée alors que le pays cherche à sortir l’Europe de ses difficultés énergétiques.

La crise énergétique actuelle en Europe, due à des pénuries d’approvisionnement, a vu les prix du et de l’électricité monter en flèche.

Mais la France se démarque du reste de l’Europe en produisant plus de 70 % de son électricité dans des centrales nucléaires. Cela a protégé ses entreprises industrielles (et ses consommateurs) des fortes hausses de prix observées ailleurs. En fait, la France est le seul pays du G7 qui investit davantage dans l’énergie nucléaire que dans les énergies renouvelables.

L’investissement de la France annoncé hier sera consacré à la construction de petits réacteurs modulaires. Il s’agit de minuscules réacteurs pouvant produire 300 MW, soit assez pour alimenter 126 000 foyers, et pouvant être préfabriqués et assemblés sur place.

Par ailleurs, les analystes s’attendent à ce que le président Macron annonce bientôt un investissement beaucoup plus important pour que six réacteurs nucléaires conventionnels soient opérationnels d’ici 2044, pour un coût d’environ 59 milliards de dollars.

Dans sa déclaration d’hier, la France a également déclaré qu’elle rejoignait une coalition de pays de l’UE, dont la Finlande, la Pologne et la République tchèque, qui souhaitent que l’énergie nucléaire soit qualifiée de « verte » dans la législation fiscale européenne. D’autres pays, notamment l’Allemagne, s’opposent fermement à cette proposition, invoquant, à juste titre, le problème insoluble des déchets nucléaires.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Les actions européennes piétinent, Wall Street fermée Par Reuters

administrateur

Astrazeneca devrait réduire ses livraisons de vaccin à l’UE de 60% au premier trimestre, selon des sources Par Reuters

administrateur

Les experts de l’EMA réunis pour se prononcer sur le vaccin de Moderna Par Reuters

administrateur

Les Bourses s’éloignent de leurs records Par Reuters

administrateur

8.822 nouvelles contaminations en France, +175 décès Par Reuters

administrateur

Les revenus de l’automobile retrouvent la croissance au troisième trimestre Par Reuters

administrateur