Bourse & Actions

Facebook, Micron, Nike : 3 actions US à surveiller de près cette semaine

Les investisseurs devraient se préparer à une autre semaine de négociation volatile aux États-Unis où le COVID-19 continue de se répandre à un moment où les investisseurs espéraient une reprise économique rapide.

Les actions ont fortement chuté vendredi après que le Texas ait renoncé à certaines de ses mesures de réouverture, les cas de coronavirus continuant d’augmenter. La Floride, où les nouveaux cas de COVID-19 ont atteint un niveau record vendredi, a de nouveau interdit la consommation d’alcool dans les bars afin de ralentir la propagation.

Le a clôturé en baisse de 730,05 points, soit 2,8 %, tandis que le S&P 500 a reculé de 2,4 %. Il s’agissait de la deuxième baisse hebdomadaire en trois semaines. Le Dow et le S&P 500 ont baissé respectivement de 3,3 % et 2,9 % pour la semaine et le NASDAQ a perdu 1,9 % sur la même période.

Au-delà de la contagion qui continue de se propager et de son impact sur les marchés, voici trois titres individuels sur lesquels nous nous concentrerons au cours de la semaine à venir :

1. Facebook

Le géant des médias sociaux Facebook Inc (NASDAQ:) fait à nouveau les gros titres, mais, malheureusement, pour de mauvaises raisons.

Facebook

Les actions de l’entreprise de Menlo Park, en Californie, ont chuté de plus de 8 % vendredi après qu’une série de grands annonceurs ont annoncé qu’ils mettaient fin à leurs dépenses publicitaires sur Facebook, le colosse des médias sociaux n’ayant pas réussi à supprimer les discours haineux de sa plateforme.

Parmi les marques mondiales participant à ce boycott figurent Unilever (NYSE:), Coca-Cola Company (NYSE:), Levi Strauss & Co (NYSE:), Honda Motor Co Ltd (T:) et Verizon Communications Inc (NYSE:). L’initiative a été lancée à la mi-juin par un groupe d’organisations de défense des droits civils qui ont demandé aux annonceurs d’interrompre leurs dépenses publicitaires pendant le mois de juillet. Parmi ces organisations figurent la Ligue anti-diffamation, la NAACP, Sleeping Giants, Color of Change, Free Press et Common Sense.

Les critiques de Facebook ont déclaré que la plus grande plateforme de médias sociaux du monde n’a pas réussi à freiner les discours haineux et la désinformation sur ses propriétés. Vendredi, Mark Zuckerberg a tenté de limiter les dégâts en annonçant que l’entreprise allait commencer à étiqueter les discours politiques qui violent ses règles et prendre d’autres mesures pour empêcher la suppression d’électeurs et protéger les minorités contre les abus.

Si la campagne contre Facebook s’accélère, elle pourrait ajouter une pression supplémentaire sur les actions de Facebook qui ont gagné 18% avant le début de la crise actuelle. Les actions ont clôturé à 216,08 $ pour terminer la semaine de négociation.

2. Micron Technology

Le fabricant de puces Micron Technology Inc (NASDAQ:) publiera ses résultats du troisième trimestre de l’exercice 2020 le lundi 29 juin, après la clôture. On estime que le fabricant de puces de stockage a réalisé un bénéfice par action de 0,75 $ sur un chiffre d’affaires de 5,26 milliards de dollars.

Micron

Micron a fourni de solides prévisions de ventes pour le dernier trimestre dans sa mise à jour des de mai. La société a récemment déclaré aux investisseurs qu’elle avait traversé le pire de la période de crise dans le secteur des puces.

Avant l’épidémie de coronavirus, Wall Street prévoyait une reprise de la demande, le marché des composants pour ordinateurs et smartphones ayant retrouvé sa croissance. En avril, Goldman Sachs (NYSE:) a déclassé le titre de Micron, affirmant à l’époque que l’évaluation de la société reflétait pleinement ses perspectives de croissance.

Mais les résultats à venir de Micron, le plus grand fabricant américain de puces, pourraient donner aux investisseurs un aperçu de la performance de l’industrie des semi-conducteurs, surtout lorsque la majeure partie de l’économie mondiale est confrontée à une récession. Le titre a clôturé à 48,49 dollars vendredi, après avoir chuté de plus de 1 % pour la journée.

3. Nike

Les actions du poids lourd des vêtements de sport Nike Inc (NYSE:) pourraient rester sous pression la semaine prochaine, après que la société ait annoncé une perte surprise dans son dernier communiqué de résultats. La plus grande marque de vêtements de sport du monde a enregistré des ventes décevantes au quatrième trimestre fiscal, pénalisée par la fermeture de ses magasins aux États-Unis et dans une grande partie du monde en raison de la pandémie.

Les revenus ont baissé de 38 % pour atteindre 6,31 milliards de dollars pour la période terminée en mai, bien en deçà des 7,38 milliards de dollars estimés par les analystes. Sa perte s’est élevée à 0,51 $ par action, alors que les prévisions de bénéfices étaient de 0,10 $.

Nike

Après le fort rebond des actions Nike par rapport au plus bas de mars, le titre a chuté de plus de 7 % vendredi, pour clôturer à 93,67 $. Malgré cette perte surprenante, le segment du commerce électronique de Nike était en plein essor ; les recettes numériques ont bondi de 75 % au dernier trimestre.

Afin d’apaiser les craintes d’un effondrement prolongé, la société a déclaré qu’environ 90 % de ses magasins dans le monde sont actuellement ouverts. La société a également déclaré que les ventes pour l’exercice fiscal en cours, qui se termine en mai prochain, rebondiront au second semestre.

Source : investing

Autres articles à lire

Construction et frustration | Trading list actions bourse trader 18 mai 2020

administrateur

Cannabis : Canopy Growth remonte grâce au vote de confiance de Constellation Brand

administrateur

Crédit Agricole : le temps de la récolte est venu !

administrateur

Donald Trump manque son début de campagne… et la FED n’y est pour rien !

administrateur

L’appétit pour le risque pourrait reculer sur le Forex ce vendredi

administrateur

CAC40 : chronique d’une semaine dans le rouge

administrateur