Autres actualités

Feu vert de l’UE au rachat de Refinitiv par LSE pour 27 milliards de dollars Par Reuters

© Reuters. LA COMMISSION EUROPÉENNE AUTORISE LE RACHAT DE REFINITIV PAR LSE

BRUXELLES (Reuters) – La Commission européenne a autorisé mercredi le rachat de Refinitiv par London Stock Exchange pour un montant de 27 milliards de dollars (22,2 milliards d’euros), donnant ainsi naissance à un concurrent en mesure de rivaliser avec le géant de l’information financière Bloomberg LP.

Les fournisseurs de données financières cherchent en effet à prendre l’avantage sur leurs rivaux traditionnels dans un marché qui a explosé avec l’avènement des échanges informatisés, ce qui a soulevé une vague de rachats.

La Commission européenne avait notamment exprimé certaines préoccupations à la suite de son enquête, poussant l’opérateur de la Bourse de Londres à prendre des engagements, parmi lesquels la vente à Euronext de Borsa Italiana, pour 4,325 milliards d’euros.

LSE a également proposé de fournir à tous ses concurrents un accès à ses données et ses activités de compensation pour une période de dix ans.

“La concurrence infrastructurelle dans les services commerciaux et l’accès aux produits de données financières à des conditions justes et équitables sont essentiels pour l’économie européenne et en particulier pour les consommateurs et les entreprises”, a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne et commissaire à la concurrence.

LSE et Refinitiv devanceront désormais les sociétés S&P et IHS Markit, dont la fusion pour un montant de 44 milliards de dollars a été annoncée l’année dernière, mais seront toujours éclipsées par Bloomberg LP, qui restera leader sur le marché.

L’opération, qui reste soumise à un petit nombre d’autorisations de la part d’autorités de la concurrence et de régulation financière, devrait être conclue au cours du premier trimestre de cette année, a précisé le London Stock Exchange.

Les actions du LSE ont augmenté de 1,7% à 9,132 pence.

Euronext à quant à elle déclaré que l’aval de l’UE rendait encore plus certain l’acquisition de la Bourse italienne, qui demeure néanmoins soumise à l’approbation de plusieurs juridictions. L’entreprise prévoit de finaliser l’acquisition de Borsa Italiana cours du premier semestre 2021.

Thomson Reuters, maison mère de Reuters News, possède 45% de Refinitiv, contrôlé par Blackstone.

(Philip Blenkinsop et Huw Jones; version française Jean-Stéphane Brosse et Charles Regnier)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Wall Street dans le rouge, redoute de nouveaux confinements et des turbulences politiques Par Reuters

administrateur

La justice européenne donne raison à Vivendi face à l’Etat italien Par Reuters

administrateur

Castex annonce une augmentation du budget de la justice Par Reuters

administrateur

Zoom explose les attentes pour les résultats T2, l’action décolle de plus de 20% Par Investing.com

administrateur

Jean Castex veut boucler son gouvernement “le plus vite possible” Par Reuters

administrateur

La hausse ralentit, le risque de correction augmente Par Investing.com

administrateur