Autres actualités

Ghosn a caché une partie de son salaire de Nissan pour rester à la tête de Renault Par Reuters

© Reuters. GHOSN A CACHÉ UNE PARTIE DE SON SALAIRE DE NISSAN POUR RESTER À LA TÊTE DE RENAULT

TOKYO (Reuters) – Carlos Ghosn a dissimulé une partie de ses revenus chez Nissan (T:), craignant que le gouvernement français ne le force à quitter Renault (PA:) si celui-ci découvrait le montant de sa rémunération, a déclaré jeudi un cadre du constructeur automobile japonais à un tribunal de Tokyo.

L’ancien vice-président de Nissan en charge des affaires juridiques, Hari Nada, est l’un des principaux lanceurs d’alerte dans l’affaire intentée par les procureurs japonais contre Carlos Ghosn, ex-patron de Nissan et Renault arrêté en 2018.

Hari Nada a témoigné au procès de Greg Kelly, l’un des anciens responsables de Nissan, accusé d’avoir aidé Carlos Ghosn à dissimuler au fisc l’équivalent de 9,3 milliards de yens (73,7 millions d’euros) en rémunérations différées sur huit ans.

Déclarant avoir obtenu ces informations auprès de Greg Kelly, Hari Nada a indiqué au tribunal que Carlos Ghosn avait caché le montant réel de ses indemnités par crainte des répercussions en France.

“Il ne voulait pas être licencié. S’il se payait ce qu’il voulait et que cela avait été divulgué, l’État français se serait senti obligé de s’en défaire”, a-t-il affirmé.

Le ministère français de l’Économie a refusé de commenter ces déclarations.

L’ex-patron de Nissan et Renault, qui dément les accusations de malversations financières et d’abus de confiance le visant, a fui en décembre 2019 au Liban alors qu’il se trouvait en résidence surveillée à Tokyo dans l’attente de son procès.

Hari Nada, qui a été rétrogradé après l’arrestation de Carlos Ghosn, a accepté de coopérer avec la justice nippone en échange de l’abandon des poursuites à son égard.

Ouvert en septembre dernier, le procès de Greg Kelly pourrait durer environ un an, à l’issue duquel il risque jusqu’à dix ans de prison et une amende de 10 millions de yens.

(Tim Kelly, avec la contribution de Gwenaelle Barzic, version française Juliette Portala, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Des énergéticiens s’alarment des risques d’impayés Par Reuters

administrateur

La zone euro pourrait nécessiter plus de soutien budgétaire et monétaire, selon le FMI Par Reuters

administrateur

La FDA autorise l’utilisation du traitement de Regeneron Par Reuters

administrateur

Ineos Automotive annonce l’acquisition de l’usine d’Hambach Par Reuters

administrateur

Covéa ne veut plus acheter PartnerRe aux conditions initiales Par Reuters

administrateur

Le transport aérien prône des tests pour éviter les quarantaines Par Reuters

administrateur