Bourse & Actions

Goldman Sachs s’inquiète du pétrole bon marché… si cher à Donald Trump

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Nous sommes parfois d’accord avec Goldman Sachs (NYSE:) ; rarement avec leurs pratiques (qui leur valent un nombre de procès incalculables), mais leurs analystes font souvent mouche.

Goldman Sachs s’inquiète du pétrole bon marché… si cher à Donald Tr

Goldman Sachs s’inquiète du pétrole bon marché… si cher à Donald Tr

Et en plus, ils osent s’en prendre frontalement à Donald Trump sur la question pétrolière : Jeff Currie (le spécialiste maison des matières premières) affirme et démontre que le pétrole à 50$ est mauvais pour les Etats-Unis, même si cela restitue à court terme un peu de pouvoir d’achat aux ménages.

Jeff Currie prévient les exploitants de pétrole de schistes américains vont rapidement affronter de gros problèmes sur le marché du crédit, sachant que la plupart d’entre eux sont déjà emprunteurs « high yield ».

Inquiétudes pour les créanciers des pétrolières
A 50$, la majorité d’entre eux ne gagne plus d’argent, chaque baril extrait rajoute de la dette et fragilise leur situation financière.

Les primes sur le « high yield » se sont déjà beaucoup tendues depuis que le est repassé sous les 60$. La hausse des rendements pourrait contaminer d’autres secteurs de la cote, à commencer par les banques créancières des spécialistes de la fracturation hydraulique.

Donald Trump obsédé par la baisse du prix du pétrole
Le président Donald Trump a salué la chute du pétrole ; il n’écoute pas l’Arabie saoudite et la Russie, qui tentaient de le convaincre (avant la rencontre du G-20) qu’il est nécessaire de réduire la production pour soutenir les prix.

Donald Trump persiste et signe : il fait pression sur l’OPEP pour qu’elle rejette les propositions de réduction de la production lors du sommet de Vienne la semaine prochaine.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Facebook, Micron, Nike : 3 actions US à surveiller de près cette semaine

administrateur

Stop ou encore | Trading list actions bourse 28 mai 2020

administrateur

La Fed confirme sa position dovish, et souligne le ralentissement lié au covid-19

administrateur

Peugeot : un pari boursier qui se défend !

administrateur

Apple, Amazon, Salesforce : 3 Actions US à surveiller de près cette semaine

administrateur

Le Nasdaq gagne 1,2% après publication des derniers chiffres de l’emploi aux Etats

administrateur