Autres actualités

Hertz se déclare en faillite aux USA, la demande s’est évaporée Par Reuters

© Reuters. HERTZ SE DÉCLARE EN FAILLITE AUX USA, LA DEMANDE S’EST ÉVAPORÉE

NEW YORK (Reuters) – Hertz Global Holdings, société américaine de location de voitures plus que centenaire, s’est placée vendredi sous la protection de la loi américaine sur les faillites après l’échec des discussions avec ses créanciers pour soutenir une activité décimée par l’épidémie de coronavirus.

Le conseil d’administration de Hertz a voté en faveur du recours au “Chapitre 11” dans un tribunal du Delaware, selon des documents de justice. Hertz précise qu’à l’international, les régions opérationnelles Europe, Australie et Nouvelle Zélande ne sont pas incluses dans la procédure engagée aux Etats-Unis.

Le groupe, dont le principal actionnaire est l’investisseur milliardaire Carl Icahn à hauteur de près de 39%, a vu la demande de location s’évaporer à cause des restrictions gouvernementales sur les déplacements – Hertz réalise une grande partie de son chiffre d’affaires dans les aéroports – et des injonctions de confinement.

Avec près de 19 milliards de dollars de dette et environ 38.000 salariés fin 2019, la société est l’une des principales entreprises victimes de l’épidémie qui frappe la planète depuis plusieurs mois. Une cascade de faillites ou de placements sous la protection du Chapitre 11 a déjà concerné aux Etat-Unis des distributeurs, des restaurants et des acteurs du et du gaz.

Les compagnies aériennes ont jusqu’ici échappé à ce sort grâce à plusieurs milliards de dollars d’aides publiques, un chemin que Hertz a exploré mais en vain.

Le groupe, qui dispose d’environ un milliard de dollars de cash, discutait avec ses créanciers depuis qu’il avait défaut sur un paiement important sur les leasings automobiles attendu en avril.

Ce mois-là, Hertz, déjà fragilisé par la concurrence des nouvelles formes de location comme à travers les VTC d’Uber (NYSE:), avait annoncé également son intention de supprimer 10.000 postes à cause de l’impact du coronavirus.

(Mike Spector, Gilles Guillaume pour le service français)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Les stocks de pétrole aux USA continuent d’augmenter Par Reuters

administrateur

Le 737MAX cloué au sol au moins jusqu’en août Par Reuters

administrateur

La Fonderie de Bretagne épargnée par Renault, les salariés soulagés Par Reuters

administrateur

Conte s’excuse pour le retard des aides sociales Par Reuters

administrateur

Wall Street ouvre irrégulière, Trump pèse sur les technos Par Reuters

administrateur

Le remdesivir de Gilead autorisé pour le COVID-19 Par Reuters

administrateur