Autres actualités

Il faut “frapper fort” pour la relance, dit Yellen devant le Sénat Par Reuters

© Reuters. USA: IL FAUT “FRAPPER FORT” POUR LA RELANCE, SELON YELLEN

WASHINGTON (Reuters) – Janet Yellen, choisie par Joe Biden pour occuper le poste de secrétaire au Trésor, a exhorté mardi le Sénat américain à “frapper fort” pour assurer la relance de l’économie américaine, ajoutant que les avantages d’une dette plus élevée l’emportaient sur les coûts.

Janet Yellen a notamment indiqué que son rôle en tant que secrétaire au Trésor serait d’aider les Américains à faire face aux derniers mois de l’épidémie.

Elle a également souligné la nécessité de reconstruire l’économie “afin de créer plus de prospérité pour davantage de gens et d’assurer que les travailleurs américains puissent être compétitifs au sein d’une économie globale qui l’est de plus en plus”.

Joe Biden, qui prendra ses fonctions mercredi, a présenté la semaine dernière un plan de soutien de 1.900 milliards de dollars (1.570 milliards d’euros) en insistant sur la nécessité d’investir massivement pour relancer l’économie et accélérer la distribution des vaccins contre le coronavirus.

“Le président élu et moi-même ne proposons pas ce plan d’aide sans prendre en compte le fardeau de la dette de ce pays. Mais, à ce moment précis, avec des taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas, la chose la plus intelligente que nous puissions faire est de frapper fort”, a déclaré Janet Yellen devant la commission des Finances du Sénat.

“Je pense que les bénéfices l’emporteront largement sur les coûts, en particulier si nous nous soucions d’aider les gens qui sont dans la difficulté depuis très longtemps”, a-t-elle ajouté.

FERMETÉ À L’ÉGARD DE LA CHINE

Le plan prévoit 415 milliards de dollars pour renforcer la lutte et la vaccination contre le COVID-19, environ 1.000 milliards d’aides directes aux ménages et quelque 440 milliards d’aides aux petites entreprises et aux municipalités les plus gravement touchées par la crise sanitaire.

La majorité des ménages américains devraient recevoir des aides directes de 1.400 dollars et les allocations chômage pourraient être relevées à 400 dollars par semaine, contre 300 actuellement, et prolongées jusqu’en septembre.

L’ancienne présidente de la Fed a également abordé la position du Trésor sur le Dollar, alors que Donald Trump s’est régulièrement prononcé contre le renchérissement du billet vert.

Selon elle, les Etats-Unis doivent s’opposer aux tentatives de manipulation de changes par d’autres pays dans le but d’obtenir un avantage commercial.

Janet Yellen a également désigné la Chine comme le principal concurrent stratégique des Etats-Unis, soulignant notamment la détermination de l’administration Joe Biden à sévir contre les pratiques “abusives, déloyales et illégales” de Pékin.

Si sa nomination est confirmée par le Sénat, ce qui ne fait guère de doute, Janet Yellen, qui a déjà reçu le soutien de tous les anciens secrétaires au Trésor, remplacera Steven Mnuchin mercredi.

(David Lawder, Andrea Shalal et David Shepardson, version française Patrick Vignal et Charles Regnier, édité par Jean-Philippe Lefief)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Wall Street clôture en légère hausse à l’issue d’une séance écourtée Par Reuters

administrateur

L’économie de la zone euro évolue comme prévu par la BCE, dit Peter Kazimir Par Reuters

administrateur

Wall Street recule, les tensions commerciales sont de retour Par Reuters

administrateur

LVMH et Tiffany discutent d’une réduction de prix, selon des sources proches du dossier Par Reuters

administrateur

Le pétrole WTI regagne les 30$, est-il en avance sur la réalité du marché? Par Investing.com

administrateur

Wall Street ouvre en baisse, les banques pèsent Par Reuters

administrateur