Autres actualités

Inutile d’évoquer une annulation des dettes, dit Schnabel Par Reuters

© Reuters. INUTILE D’ÉVOQUER UNE ANNULATION DES DETTES, DIT SCHNABEL

FRANCFORT (Reuters) – Les responsables politiques européens doivent cesser d’évoquer la possibilité que la Banque centrale européenne (BCE) annule les dettes qu’elle achète dans le cadre de ses dispositifs de soutien à l’économie et aux marchés, a déclaré jeudi Isabel Schnabel, l’une des membres du directoire de l’institution.

“Une annulation des dettes nationales constituerait une violation claire des traités européens”, a-t-elle dit lors d’une séance de questions-réponses sur Twitter (NYSE:). “Le débat est nuisible et il doit cesser.”

Les appels à la BCE pour qu’elle annule purement et simplement les dettes émises par des Etats de la zone euro qu’elle détient en portefeuille proviennent entre autres d’Italie, l’un des pays les plus endettés de la région par rapport au poids de son économie.

En France, des députés européens de gauche et écologistes ainsi que plusieurs économistes avaient signé en septembre une tribune commune en faveur d’une telle annulation.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Le variant dit britannique représente 14% des cas en France, selon une étude Par Reuters

administrateur

Wall Street ouvre en baisse, les taux grimpent, Powell attendu Par Reuters

administrateur

Wall Street clôture en baisse, redoutant les tensions USA-Chine Par Reuters

administrateur

Le seuil des 60.000 cas en 24 heures franchi pour la première fois en France Par Reuters

administrateur

L’indice faiblit légèrement, Kering plonge après des résultats décevants Par Investing.com

administrateur

Wall Street termine en ordre dispersé, le Dow et le S&P 500 en hausse Par Reuters

administrateur