Placement

Janet Yellen, la secrétaire au Trésor de Biden, a reçu 10.000 dollars par jour de Wall Street depuis 2 ans

Publié le 14 janv. 2021 à 13:08

La parole d’un ancien banquier centrale se monnaye à prix d’or, comme pour les anciens présidents. Janet Yellen, la nouvelle secrétaire au Trésor de Joe Biden, et ancienne présidente de la Réserve fédérale (2014-2018) peut en témoigner. Elle a tiré l’essentiel de ses revenus depuis 2019 de ses discours tenus lors de réunions privées fortement rémunérées, selon sa déclaration de patrimoine.

Janet Yellen a reçu en deux ans (2019 et 2020), 7,3 millions de dollars pour ses interventions, discours et participations à de telles réunions, soit 10.000 dollars par jour. 68 institutions financières, entreprises, universités et associations professionnelles ont rémunéré l’ancienne présidente de la Réserve fédérale, selon sa déclaration officielle. Mais c’est Wall Street (banques, fonds, courtiers) qui a déboursé 80 % des sommes qu’elle a gagnées depuis deux ans.

Conjoncture et confidences

Plus d’une dizaine de grandes banques (Goldman Sachs, UBS, Deutsche Bank, Nomura, Morgan Stanley, Crédit Suisse, Barclays, ING, Bank of America, Standard Chartered, Citi…) ont invité Janet Yellen à parler de la conjoncture américaine et internationale et de la politique monétaire lors de réunions privées. Des évènements organisés pour leurs meilleurs clients (fonds de pension, fonds souverains…), heureux d’écouter en petit comité les confidences de l’ancienne présidente de la plus puissante banque centrale au monde.

67.500 dollars le tête à tête

Pour cette réunion plus ou moins courte (avec ou sans déjeuner), les institutions financières ont déboursé entre 50.000 et 300.000 dollars. Le montant standard d’une intervention de Janet Yellen est de l’ordre de 67.500 dollars. BNP Paribas a payé trois fois plus, 225.000 dollars.

Hedge funds et courtiers

La plupart des grands noms de Wall Street n’ont pas résisté à un tête à tête avec l’ancienne présidente de la Fed. Ce fut le cas de hedge funds comme les fonds Moore Capital de Louis Bacon et Citadel de Ken Griffin , de grandes sociétés de capital investissement (Apollo, Carlyle), de gérants (Pimco) et de courtiers en ligne (Charles Schwab). Quelques entreprises comme Google et Cisco ont aussi organisé des réunions privées avec Janet Yellen. Les thèmes précis abordés doivent rester confidentiels.

Les institutions qui ont eu le plus recours aux talents d’oratrice de Janet Yellen ont été les banques Citi, City National Bank (une banque de Los Angeles) et Citadel dont un autre ancien président de la Fed, Ben Bernanke est un des conseillers. Janet Yellen a aussi travaillé comme consultante pour le gestionnaire de fonds australien Magellan Financial Group.

Collection de timbres

Selon sa déclaration, la secrétaire d’Etat au Trésor dispose d’investissements dans des fonds obligataires notamment ceux de la société de gestion Pimco et de Vanguard. Elle a un portefeuille d’une quinzaine d’actions américaines comme Pfizer, ConocoPhillips (pétrole), Phillips 66 (gaz naturel et pétrochimie), DuPont (chimie) et Norfolk Southern Corp (chemins de fer). Elle évalue par ailleurs sa collection de timbres entre 15.000 et 50.000 dollars.

Source : les echos

Autres articles à lire

Un ex-trader en métaux précieux condamné à de la prison pour manipulation de marché

administrateur

Pourquoi le marché chinois résiste à la crise

administrateur

Eurazeo vient batailler avec les assureurs pour racheter Aviva France

administrateur

Attentat de Nice : 2.429 victimes ont été prises en charge par le fonds de garantie

administrateur

La BCE pourrait s’inspirer de la Fed pour sa cible d’inflation

administrateur

Oudéa: « c’est de loin la crise la plus grave que j’ai vécue »

administrateur