Autres actualités

La BCE étudie une augmentation de ses achats d’obligations, dit Lagarde Par Reuters

© Reuters. LAGARDE: LA BCE PRIVILÉGIE LES ACHATS D’OBLIGATIONS POUR SOUTENIR L’ÉCONOMIE

FRANCFORT (Reuters) – La Banque centrale européenne (BCE) étudiera en premier lieu l’hypothèse d’une augmentation de ses achats d’obligations et de ses prêts aux banques le mois prochain afin d’augmenter son soutien à l’économie de la zone euro, affaiblie par la pandémie de coronavirus, a déclaré mercredi sa présidente, Christine Lagarde.

Elle a ajouté que l’inflation dans la zone euro devrait rester négative plus longtemps que prévu initialement en raison de l’impact économique de la deuxième vague de la pandémie.

La mission de la BCE consiste à maintenir les coûts de financement des ménages, des entreprises et des Etats suffisamment bas tout en soutenant le secteur bancaire afin d’éviter un assèchement du crédit, a-t-elle expliqué en mettant en avant le programme d’achats d’urgence face à la pandémie (PEPP) et les opérations de refinancement à plus long terme ciblées (plus connues sous l’acronyme TLTRO).

“Si toutes les options sont sur la table, le PEPP et les TLTRO ont prouvé leur efficacité dans le contexte actuel et peuvent être ajustés de manière dynamique pour réagir à l’évolution de la pandémie”, a-t-elle dit.

“Ils resteront donc probablement les principaux instruments d’ajustement de notre politique monétaire.”

Ses propos confirment les informations obtenues par Reuters de plusieurs sources depuis la réunion de politique monétaire du 10 octobre.

Christine Lagarde a aussi insisté sur l’importance de “la durée du soutien de la politique monétaire” afin d’assurer que tous les pans de l’économie puissent compter sur le maintien de conditions de financement “exceptionnellement favorables”, des propos qui suggère que le PEPP et les TLTRO pourraient être prolongés.

Sur les marchés, le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour les marchés obligataires de la zone euro, et la monnaie unique ont amplifié leur recul après ces propos, l’euro revenant autour de 1,1750 dollar.

Dans son discours, la présidente de la BCE a mis en garde contre un optimisme excessif lié à la perspective d’un vaccin contre le COVID-19, deux jours après les annonces spectaculaires de Pfizer (NYSE:) et BioNTech sur l’efficacité de leur candidat vaccin.

“Si les dernières informations en date sur un vaccin semblent encourageantes, nous pouvons encore connaître des cycles récurrents d’accélération virale et de durcissement des restrictions jusqu’à ce qu’une large immunité soit atteinte”, a-t-elle dit.

Christine Lagarde s’exprimait à l’occasion de l’ouverture du Forum des banques centrales organisé par la BCE, qui se tient en ligne cette année à cause de la pandémie.

(Francesco Canepa et Balazs Koranyi; version française Marc Angrand, édité par Patrick Vignal et Henri-Pierre André)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Ethereum chute de 21% dans un marché baissier Par Investing.com

administrateur

Tesla chute après des résultats décevants, Bitcoin représente plus de 20% des profits Par Investing.com

administrateur

Correction des cryptos, Poussée pandémique, crise du football

administrateur

Les compagnies pétrolières évacuent leurs plateformes dans le golfe du Mexique Par Reuters

administrateur

L’Europe boursière recule prudemment malgré le vaccin Pfizer/BioNTech Par Reuters

administrateur

Les Européens veulent relancer le dialogue avec Ankara sans “naïveté” Par Reuters

administrateur