Autres actualités

La Chine a gagné le combat de l’intelligence artificielle-ancien chef des logiciels du Pentagone Par Reuters

© Reuters. La Chine a remporté la bataille de l’intelligence artificielle (IA) contre les États-Unis et se dirige vers une domination mondiale grâce à ses avancées technologiques, a déclaré l’ancien responsable des logiciels du Pentagone au Financial Times. /

par Guy Faulconbridge

LONDRES (Reuters) – La Chine a remporté la bataille de l’intelligence artificielle (IA) contre les États-Unis et se dirige vers une domination mondiale grâce à ses avancées technologiques, a déclaré l’ancien responsable des logiciels du Pentagone au Financial Times.

Selon les évaluations des services de renseignement occidentaux, la Chine, deuxième économie mondiale, devrait dominer d’ici dix ans bon nombre des principales technologies émergentes, notamment l’intelligence artificielle, la biologie synthétique et la génétique.

Nicolas Chaillan, qui a été le premier chef des logiciels du Pentagone, a démissionné début septembre pour protester contre la lenteur de la transformation technologique de l’armée américaine. Selon lui, cette absence de réaction met les États-Unis en danger.

« Nous n’avons aucune chance de nous battre contre la Chine dans 15 à 20 ans. À l’heure actuelle, c’est déjà une affaire réglée, c’est déjà fini à mon avis », a-t-il déclaré au journal. « Qu’il faille une guerre ou pas, c’est un peu anecdotique ».

Le géant asiatique est prêt à dominer l’avenir du monde, en contrôlant tout, des récits médiatiques à la géopolitique, a-t-il déclaré.

Nicolas Chaillan a mis en cause la lenteur de l’innovation, la réticence des entreprises américaines telles que Google (NASDAQ:) à travailler avec l’État en matière d’intelligence artificielle et les débats éthiques sur cette technologie.

Google n’était pas immédiatement disponible pour un commentaire.

Selon Nicolas Chaillan, les entreprises chinoises sont obligées de travailler avec leur gouvernement et font des « investissements massifs » dans l’IA sans tenir compte de l’éthique. Dans le même temps, les moyens de cyberdéfense des États-Unis dans certains ministères sont au « niveau de la maternelle », déplore-t-il.

L’ancien chef des logiciels du Pentagone a regretté lors de sa démission que des responsables militaires soient chargés d’initiatives cybernétiques pour lesquelles ils manquent d’expérience, selon lui.

Un porte-parole du département de l’armée de l’air a déclaré que Frank Kendall, secrétaire de l’armée de l’air américaine, avait discuté avec Nicolas Chaillan de ses recommandations pour le développement futur des logiciels du département après sa démission et l’avait remercié pour ses contributions, rapporte le FT.

(Reportage Guy Faulconbridge, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Evergrande vend une participation, nouveau doute sur le paiement de coupons Par Reuters

administrateur

Wall Street marque une pause après une série de records Par Reuters

administrateur

Londres prendra une décision sur l’étape finale du déconfinement le 14/06 Par Reuters

administrateur

L’Autriche vient à bout de la Macédoine du Nord Par Reuters

administrateur

La BCE fait bondir l’euro, les actions reculent sur des prises de profit Par Reuters

administrateur

Airbus propose d’assembler l’Eurofighter en Suisse en vue d’un contrat Par Reuters

administrateur