Autres actualités

La Cnil saisie contre Apple sur la protection des données Par Reuters

© Reuters. FRANCE: LA CNIL SAISIE CONTRE APPLE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES

par Mathieu Rosemain

PARIS (Reuters) – France Digitale, organisation de start-up françaises, va saisir ce mardi la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) en accusant Apple (NASDAQ:) de violer les règles européennes en matière de protection des données, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

France Digitale affirme dans son recours de sept pages que Reuters a pu consulter que la dernière version du système d’exploitation d’Apple, iOS 14, n’est pas conforme aux normes européennes en matière de respect des données des utilisateurs.

Selon France Digitale, les propriétaires d’iPhone doivent clairement être informés s’ils autorisent les applications mobiles installées sur leurs appareils à utiliser un identifiant qui permet de générer de la publicité ciblée. Les paramètres par défaut d’iOS 14 permettent à Apple de mener ses propres campagnes publicitaires sans demander au préalable clairement le consentement de l’utilisateur, fait valoir l’association.

Le règlement général sur la protection des données (RGPD), en vigueur en Europe, impose de recueillir le consentement préalable des utilisateurs lorsque leurs données sont collectées ou s’ils font l’objet d’un suivi à des fins publicitaires. Ce règlement permet aussi à quiconque de demander la finalité des données recueillies et la manière dont elles sont recueillies.

France Digitale estime que l’outil de suivi d’Apple lui permet de partager les données collectées avec des sociétés affiliées sans en informer les utilisateurs au préalable.

“C’est une version startup de David contre Goliath, mais nous sommes déterminés”, a déclaré Nicolas Brien, PDG de France Digitale.

“Les accusations de la plainte sont manifestement fausses et doivent être considérées comme telles, une piètre tentative de ceux qui traquent les utilisateurs pour détourner l’attention de leurs propres actions et induire en erreur les autorités de régulation et les décideurs”, a réagi Apple dans un communiqué.

L’outil de suivi d’Apple a également fait l’objet d’une plainte en Allemagne et en Espagne en novembre dernier de la part de l’organisation Noyb.

(Mathieu Rosemain; version française Bertrand Boucey et Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Apple bat nettement les attentes de Wall Street, rachat d’actions de 90 milliards de dollars Par Reuters

administrateur

4.070 nouveaux cas et 81 nouveaux décès en France Par Reuters

administrateur

Coinbase valorisée près de 100 milliards de dollars pour ses débuts en Bourse Par Reuters

administrateur

La BCE disposée à en faire plus si nécessaire, dit Lagarde Par Reuters

administrateur

Carrefour/Couche-Tard-Le “non courtois” du gouvernement français interroge Par Reuters

administrateur

La Grande-Bretagne va bannir Huawei de son réseau télécoms 5G Par Reuters

administrateur