Autres actualités

La France ne veut plus de “surenchère tarifaire” avec les USA, déclare Le Drian Par Reuters

© Reuters.

PARIS (Reuters) – L’Union européenne doit parvenir au plus vite à un accord commercial avec l’administration du président élu américain Joe Biden pour mettre fin à la “surenchère tarifaire” entre les deux blocs, déclare le chef de la diplomatie française dans le Journal du Dimanche.

“Le dossier qui empoisonne tout le monde, c’est celui de la surenchère tarifaire et des taxes sur l’acier, le numérique, Airbus (PA:) et plus singulièrement notre secteur viticole si l’on veut prendre un exemple très important”, relève Jean-Yves Le Drian.

Le ministre des Affaires étrangères émet le souhait que l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis trouvent une “méthode” leur permettant de surmonter leur contentieux.

“Cela peut prendre du temps mais, en attendant, on peut toujours décréter des moratoires”, souligne-t-il.

Washington a annoncé fin décembre son intention de relever les surtaxes imposées à certains produits européens, dont des pièces détachées pour avions et des vins français et allemands, dans le cadre du litige sur les subventions accordées à l’aéronautique, initiative à laquelle Bruxelles n’a pas souhaité répondre jusqu’à présent.

Soufflant le chaud et le froid, l’administration du président sortant Donald Trump a en revanche annoncé début janvier la suspension jusqu’à nouvel ordre du projet d’augmentation des droits de douanes sur certains produits français dans le cadre d’un autre contentieux, celui de la taxation par Paris des grandes entreprises américaines du numérique (GAFA).

La Commission européenne, qui entend proposer une réforme de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en février, espère régler avec les Etats-Unis le différend Airbus/Boeing dans les six mois, a déclaré vendredi la directrice générale du Commerce de l’exécutif européen.

(John Irish et Tangi Salaün)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Le CAC 40 repart en baisse, plusieurs mauvaises nouvelles pèsent sur le moral Par Investing.com

administrateur

Le pape sermonne les vacanciers ayant fui l’épidémie de COVID-19 Par Reuters

administrateur

DoorDash sera “l’IPO la plus ridicule de 2020” estiment des analystes Par Investing.com

administrateur

Baisse “en trompe l’oeil” du chômage en France, selon l’Insee Par Reuters

administrateur

Des auteurs de l’étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine se rétractent Par Reuters

administrateur

Wall Street finit en hausse, Apple et Amazon mènent le bal Par Reuters

administrateur