Forex

La Livre Sterling sous pression; le PIB s’affaiblit Par Investing.com

© Reuters.

Par Peter Nurse

Investing.com – La livre sterling a été sous pression au début de la séance européenne mardi, la publication du chiffre final de la production intérieure brute suggérant que la contraction au premier trimestre a été plus importante que prévu.

Le du Royaume-Uni a chuté de 2,2 % au premier trimestre 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, selon une estimation révisée publiée par l’Office of National Statistics mardi.

Ce chiffre a été révisé à la baisse par rapport à l’estimation précédente d’une baisse de 2 % et marque la plus forte contraction trimestrielle de l’économie britannique depuis 1979.

À 9h35, le était en baisse de 0,2 % à 1,2276, juste au-dessus du plus bas niveau sur un mois de 1,2252 atteint lundi, et en baisse de près de 2 % au cours de la semaine dernière. L’ a baissé de 0,1 % à 0,9133, après avoir atteint un plus haut sur trois mois à 0,9175 lundi, et est en hausse de 1,6 % sur la semaine.

Un certain nombre de facteurs ont pesé sur la livre ces derniers temps, notamment les dommages économiques causés par le confinement lié au coronavirus et la manière dont le gouvernement a géré la pandémie.

On s’inquiète de la manière dont le gouvernement britannique va payer son programme d’infrastructure prévu suite à la promesse du Premier ministre Boris Johnson d’augmenter les dépenses. Boris Johnson doit prononcer un discours sur ce sujet mardi prochain.

“C’est le moment d’adopter une approche rooseveltane à l’égard du Royaume-Uni”, a déclaré Johnson lundi, en référence au programme “New Deal” de l’ancien président américain Franklin D. Roosevelt, dont les projets de travaux publics créateurs d’emplois ont aidé les États-Unis à se remettre de la Grande Dépression.

Les relations commerciales de la Grande-Bretagne avec l’Union européenne sont très incertaines, car peu de progrès ont été réalisés en vue de la conclusion d’un pacte commercial.

“En effet, le plus haut fonctionnaire du gouvernement (considéré comme un Brexiteer mou) est maintenant remplacé par le plus belliciste David Frost, le négociateur en chef de Brexit au Royaume-Uni”, ont déclaré les analystes de la Danske Bank, dans une note de recherche.

L’, qui suit le billet vert par rapport à un panier de six autres devises, a augmenté de 0,1% à 97,645. L’ a baissé de 0,3 % à 1,1212, tandis que l’ a augmenté de 0,1 % à 107,64.

Le billet vert a attiré la demande comme valeur refuge car la pandémie de Covid-19 n’a montré aucun signe d’adaptation, alors que “le pire est encore à venir” étant donné le manque de solidarité mondiale, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, chef de l’Organisation mondiale de la santé, lors d’un briefing à Genève lundi.

Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a déclaré tard dans la journée de lundi que les perspectives de la plus grande économie mondiale étaient “extraordinairement incertaines” et qu’elles dépendraient à la fois de la maîtrise du coronavirus et des efforts du gouvernement pour soutenir la reprise.

Source : investing

Autres articles à lire

Les efforts prévus par Rome sur le budget seraient insuffisants pour l’UE Par Investing.com

administrateur

EUR/USD recule au début d’une semaine très chargée, JPM affiche un objectif à 1.06 Par Investing.com

administrateur

Le plan de relance massif de la Commission envoie l’EUR/USD au-dessus de 1.10 Par Investing.com

administrateur

Le Dollar en hausse avec l’escalade des tensions entre les États-Unis et la Chine Par Investing.com

administrateur

Le Dollar faiblit alors que le sentiment de risque s’améliore Par Investing.com

administrateur

EUR/USD faiblit, retournement baissier durable en vue face à la réunion de la Fed? Par Investing.com

administrateur