Bourse & Actions

La plus grande vague de licenciement de pilotes de l’histoire se profile aux USA

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Delta Airlines vient de prévenir son personnel -et les marchés- que la vigoureuse reprise anticipée par Steven Mnuchin et voulue par la Maison Blanche subira un certain retard du côté des compagnies aériennes.

Delta Airlines vient en effet de publier une note interne dans laquelle il apparaît que la compagnie “brûle” 50 M$ de cash par jour et que sur les 14.000 pilotes qui volaient chaque mois, il n’en faudra plus qu’à peine 7.000 cet automne.

Les Etats Unis pourraient connaître la plus grosse vague de licenciement de pilotes depuis l’immédiat après-seconde guerre mondiale, les lendemains du “11 septembre” feront presque figure de péripétie passagère.

Ce sont probablement plus de 50.000 pilotes qui ne voleront plus d’ici la fin de l’année sur l’ensemble du territoire, toutes compagnies confondues.

Afin de réduire ses frais, Delta Airlines envisage de cesser l’exploitation de ses 18 gros porteurs B-777 (vols transatlantiques et de cote Est vers cote ouest- ainsi que les vieux appareils de sa flotte de type Mac Donnel-90 et MD88 en fin de carrière.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Grâce à Amazon et Apple, le Nasdaq100 revient à moins de 3% de son record

administrateur

Seuil psychologique |Trading list bourse trader 3 juin 2020

administrateur

Alors que les techs sombrent, Microsoft garde la tête hors de l’eau

administrateur

Soldes boursières : 3 secteurs à envisager pour miser sur une reprise en « V »

administrateur

Paris en forte hausse, mais le pétrole rechute…

administrateur

3 actions US à surveiller de près face à la publication de leurs résultats du T1

administrateur