Autres actualités

La prime à la conversion automobile revue à la baisse Par Reuters

© Reuters. LA PRIME À LA CONVERSION AUTOMOBILE REVUE À LA BAISSE

PARIS (Reuters) – Le gouvernement a revu à la baisse le dispositif de prime à la conversion octroyée pour l’achat d’une voiture neuve en échange de la mise au rebut d’un véhicule ancien, qui avait été renforcé en juin pour soutenir le secteur automobile face à la crise du coronavirus.

L’objectif de 200.000 véhicules concernés par cette prime exceptionnelle aura été atteint à la fin juillet, précise le ministère de la Transition écologique dans un communiqué. Les véhicules commandés jusqu’au 3 août resteront éligibles.

A partir du 3 août, la prime sera toujours accordée pour remplacer des véhicules classés Crit’Air 3 ou plus anciens, c’est-à-dire les véhicules à essence immatriculés avant 2006 et les véhicules diesel immatriculés avant 2011.

Mais le barême, appliqué en fonction des revenus, sera celui qui prévalait avant le plan de soutien.

La prime variera de 2.500 à 5.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable, et de 1.500 à 3.000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique émettant moins de 137 grammes de CO2 par kilomètre.

(Rédaction de Paris)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Le rachat de Tiffany par LVMH “beaucoup moins certain”, rapporte WWD Par Reuters

administrateur

Christophe Castaner corrige le tir, face à la fronde des policiers Par Reuters

administrateur

Australie et Asie lancent une journée de manifestations contre les violences policières Par Reuters

administrateur

Wall Street, marquée par les propos de Powell, termine sur un net recul Par Reuters

administrateur

Agnès Buzyn veut faire de Paris une grande zone touristique Par Reuters

administrateur

Microsoft confirme son intention de racheter l’application TikTok Par Investing.com

administrateur