Autres actualités

L’Arabie saoudite confirme des discussions avec le gouvernement iranien Par Reuters

© Reuters. Rompues en 2016, les discussions directes entre le royaume d’Arabie saoudite, sunnite, et la république islamique d’Iran, chiite, ont repris en avril. Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fayçal bin Farhan al Saoud (photo), a décla

RYAD (Reuters) – L’Arabie saoudite a confirmé dimanche avoir eu le mois dernier une première série de discussions directes avec le nouveau gouvernement iranien, dans le cadre d’un processus entamé en début d’année pour tenter d’apaiser les tensions entre les deux pays.

Rompues en 2016, les discussions directes entre le royaume d’Arabie saoudite, sunnite, et la république islamique d’Iran, chiite, ont repris en avril, en parallèle des négociations entre Washington et Téhéran pour relancer l’accord sur le nucléaire auquel Ryad et ses alliés s’étaient opposés et que les Etats-Unis ont quitté pendant la présidence de Donald Trump.

L’Iran a enfreint ces dernières années à plusieurs reprises les engagements pris dans le cadre de cet accord d’encadrement de son programme nucléaire.

Trois sessions de discussions entre Saoudiens et Iraniens ont eu lieu en Irak durant les mois qui ont précédé l’élection en juin d’Ebrahim Raïssi à la présidence iranienne.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fayçal bin Farhan al Saoud, a déclaré que de nouvelles discussions avaient eu lieu le 21 septembre, sans préciser où.

« Ces discussions en sont encore à la phase exploratoire. Nous espérons qu’elles fourniront une base permettant de répondre à des questions en suspens entre les deux parties, et nous nous emploierons à y parvenir », a dit le chef de la diplomatie saoudienne.

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’occasion de la visite à Ryad de Josep Borrell, le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères.

L’Iran n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat sur les discussions du 21 septembre.

(Reportage Raya Jalabi à Ryad et Aziz El Yaakoubi à Dubai; version française Marc Angrand)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Google signe un accord avec l’Autorité de la concurrence en France Par Reuters

administrateur

Berlin entre au capital de CureVac, lancé dans la course au vaccin Par Reuters

administrateur

Le Brexit, un séisme potentiel pour le courtage en Europe Par Reuters

administrateur

Le CAC 40 creuse encore ses pertes après un nouveau record de cas de covid en France Par Investing.com

administrateur

Le secteur du Luxe continue de s’effondrer en Bourse Par Investing.com

administrateur

La Turquie ne cédera pas aux menaces de l’UE et veut négocier, dit Erdogan Par Reuters

administrateur