Autres actualités

Le CAC 40 rebondit, mais est encore loin d’afficher un profil graphique engageant Par Investing.com

© Reuters.

Investing.com – La volatilité reste élevée sur le , avec un net rebond ce jeudi, consécutif à une forte chute hier. L’indice de la Bourse de Paris est en effet en hausse de 1.18% au moment de la rédaction de cet article, vers 6550 points.

Notons que le sentiment sur le CAC 40 est stimulé par la baisse des coûts de l’énergie et par des signes de compromis à Washington pour éviter un défaut de paiement des États-Unis.

Le CAC 40 bénéficie en effet ce jeudi du brusque retournement de situation à Wall Street hier, l’indice des valeurs vedettes ayant enregistré une perte de plus de 400 points pour clôturer 100 points plus haut, les inquiétudes liées à l’absence d’accord sur le plafond de la dette s’étant apaisées.

Le chef de la minorité du Sénat, Mitch McConnell, a proposé une suspension à court terme du plafond de la dette américaine afin d’éviter un défaut de paiement national – qui, selon la secrétaire au Trésor Janet Yellen, entraînerait une crise financière et une récession – jusqu’à ce qu’une solution plus permanente puisse être trouvée avant la fin de l’année.

Plus tôt dans la journée, un rapport plus fort que prévu sur les emplois privés a indiqué que l’économie a encore suffisamment de dynamisme pour permettre à la Réserve fédérale de commencer à réduire ses achats d’obligations en novembre, comme prévu.

Le rendement des bons du Trésor à 10 ans est depuis retombé à 1,54 %, après avoir atteint mercredi un sommet de 1,57 % sur trois mois.

La baisse des prix de l’énergie a également contribué à donner le ton en Europe jeudi, le brut tombant de ses sommets pluriannuels après une augmentation inattendue des stocks de pétrole brut américains, qui a suscité des inquiétudes quant à la demande du premier consommateur mondial.

À 2 heures du matin, les contrats à terme sur le brut américain étaient en baisse de 0,5 % à 77,06 $ le baril, après avoir atteint un sommet de sept ans mercredi, tandis que le contrat était stable à 81,09 $, après avoir affiché un sommet de trois ans lors de la séance précédente.

Les prix du gaz ont également chuté après avoir atteint des sommets historiques, un jour après que le président russe Vladimir Poutine ait déclaré que son pays était prêt à fournir davantage de pour éviter une crise énergétique croissante.

Cela dit, les nouvelles économiques ont été décevantes jeudi, la production industrielle allemande ayant chuté de 4,0 % sur le mois d’août, soit une baisse considérable par rapport à la hausse de 1,0 % observée en juillet. Cette chute fait suite à la forte baisse de 7,7 % des commandes d’usines enregistrée mercredi, et souligne les difficultés rencontrées par la plus grande économie européenne en raison des contraintes de la chaîne d’approvisionnement.

Ailleurs, les discours des membres de la Banque centrale européenne, Philip Lane et Frank Elderson, seront probablement étudiés après que la banque centrale ait annoncé qu’elle étudiait un nouveau programme d’achat d’obligations afin d’éviter toute perturbation du marché lorsque les achats d’urgence seront supprimés l’année prochaine.

Analyse technique CAC 40

D’un point de vue graphique, de plus amples gains sont nécessaires pour que le profil du CAC 40 s’améliore significativement. Notamment, un retour au-dessus de la moyenne mobile 100 jours, très proche des cours actuels, à 6600 points actuellement, constituerait un signal technique positif important.

Dans ce cas, le prochain objectif haussier à viser sera la zone de 6700/6720 points. A la baisse, le premier support se trouve sur 6500 points, avant 6430 points, puis le creux du 20 septembre à 6390 points.

Source : investing

Autres articles à lire

Les ventes au détail baissent plus que prévu en avril Par Reuters

administrateur

L’IPO d’Ant Group entrera dans l’histoire, dit Jack Ma Par Reuters

administrateur

Poursuite du redressement du climat des affaires en juillet Par Reuters

administrateur

La Chine critique l’armée américaine pour ses actions en Afghanistan Par Reuters

administrateur

L’OMS met de nouveau en garde contre le risque d’une 2ème vague Par Investing.com

administrateur

Hausse en vue en Europe, la reprise nourrit l’optimisme Par Reuters

administrateur