Autres actualités

Le combat de Veolia pour Suez tourne mal Par Investing.com

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — La bataille pour le contrôle de Suez (OTC:) s’est intensifiée ce week-end, alors que deux groupes de capital-investissement sont venus au secours de la direction du groupe français des eaux en difficulté.

Ardian, basé à Paris, et Global Infrastructure Partners, basé à New York, ont déclaré qu’ils seraient prêts à payer 18 euros par action pour le groupe, y compris jusqu’à 45c de dividendes cumulés, ce qui correspond effectivement à l’offre que Veolia Environnement (PA:) a faite à tous les actionnaires de Suez en octobre, lorsqu’elle a accepté d’acheter une participation de 29,9% à la société de services publics Engie (PA:).

Ce développement semble n’être rien de plus que la défense de la position actuelle de la direction de Suez, qui s’oppose amèrement à la reprise par Veolia. La nouvelle offre ne contient aucune prime par rapport à celle de Veolia, et la perspective d’une concurrence continue entre les deux entreprises dans le secteur de l’eau ne contribuera en rien à améliorer les marges de l’une ou l’autre. Veolia a déjà un plan de cession des actifs nécessaires pour répondre aux préoccupations en matière de concurrence et s’est engagée à ne pas supprimer d’emplois en France. Si Ardian et le GIP ont de meilleures idées pour créer de la valeur pour les actionnaires de Suez, ils les gardaient secrètes ce week-end.

Malgré cela, la perspective que Veolia soit obligée d’augmenter son offre pour présenter un argument plus convaincant a suffi à faire monter l’action de Suez (PA:) de 3,1 % pour atteindre son plus haut niveau depuis cinq ans lundi, et Veolia a baissé presque autant, alors que le reste du marché boursier européen a eu tendance à baisser en raison des inquiétudes concernant la dernière vague de la pandémie.

Suez est une cible naturelle pour deux sociétés de capital-investissement spécialisées dans les entreprises d’infrastructure, mais leurs intentions ultimes n’étaient pas encore claires lundi. Dans la déclaration qu’ils ont publiée, Ardian et le GIP se sont décrits comme ouverts à “diverses options d’exécution possibles”, dont l’offre aux actionnaires de Suez n’était qu’une. Ils ont déclaré que leur lettre d’intention “ouvre la voie à une solution globale” et ont souligné “le contexte amical” de leur intervention. La seule chose que les deux parties ont dit qu’elles ne signeraient pas est un “démantèlement” de Suez.

Il est compréhensible que Veolia n’en ait rien fait.

Au cours du week-end, Veolia a publié une déclaration laconique affirmant que ses actions nouvellement acquises “ne sont pas et ne seront pas à vendre : elles constituent la première étape de l’inévitable construction, et sous contrôle français, du champion mondial de la transformation écologique ; elles ne sont pas un élément de stratégie financière”.

“Tout projet qui impliquerait directement ou indirectement la vente par Veolia de sa participation dans Suez, ou d’autres transferts faussant le projet industriel que le groupe mène, est considéré comme hostile”, a déclaré Antoine Frérot, PDG de Veolia.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

La Lufthansa rejette les conditions de l’UE sur son sauvetage Par Reuters

administrateur

Les annonces de Musk déçoivent, plongeon de plus de 12% pour le Battery Day Par Investing.com

administrateur

Le vaccin ne changera pas la donne selon la BCE, l’économie restera dégradée longtemps Par Investing.com

administrateur

Les marchés actions finissent en hausse; l’indice CAC 40 gagne 1,69% Par Investing.com

administrateur

Les marchés actions finissent en hausse; l’indice Dow Jones Industrial Average gagne 3,15% Par Investing.com

administrateur

Wall Street recule, l’emploi ralentit, Biden se rapproche du but Par Reuters

administrateur