Autres actualités

Le couvre-feu étendu en France, 46 millions d’habitants concernés Par Reuters

© Reuters. LE COUVRE-FEU CONCERNERA 54 DÉPARTEMENTS FRANÇAIS VENDREDI SOIR

PARIS (Reuters) – Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé jeudi une extension du couvre-feu en France, où 54 départements seront soumis à un confinement nocturne entre 21h00 et 06h00 à partir de vendredi à minuit, soit 46 millions de Français, pour tenter d’enrayer l’épidémie de COVID-19.

Le couvre-feu est instauré pour six semaines, a précisé Jean Castex, qui n’a pas écarté la possibilité d’un nouveau durcissement du dispositif si l’épidémie, qui connaît un regain d’activité dans toute l’Europe, ne faiblit pas.

“Disons les choses : la situation est grave. Elle est grave en Europe, elle est grave en France (…) Les semaines qui viennent seront dures”, a dit le chef du gouvernement lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il évoqué une “circulation extrêmement élevée” du virus qui a fait plus de 34.000 morts à ce jour dans le pays.

L’Ile-de-France et huit métropoles sont soumises au couvre-feu depuis le week-end dernier et les autorités ont procédé à 4.777 verbalisations pour non-respect de ce dispositif, qui s’élargit donc à 38 nouveaux départements, ainsi qu’à la Polynésie française.

Sur la nouvelle carte, la moitié Ouest de la France est dans l’ensemble moins touchée que l’Est.

L’Assemblée nationale doit examiner ce week-end le projet de loi autorisant une prolongation au-delà d’un mois de l’état d’urgence sanitaire, qui permet aux autorités de prendre des mesures réduisant les libertés, notamment celle de se déplacer.

Le gouvernement fera le point la semaine prochaine et le dispositif sera réévalué “pour éventuellement le durcir”, la priorité étant de “sauver les vies et protéger la santé de nos concitoyens, à commencer par les plus vulnérables”, a dit Jean Castex.

UNE NOUVELLE APPLICATION #TOUSANTICOVID

Le Premier ministre a décrit une situation dans les hôpitaux particulièrement préoccupante dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hauts-de-France et Ile-de-France, où la barre des 50% des lits de réanimation occupés par des patients COVID-19 a été franchie.

Sur le plan économique, il a indiqué que les mesures d’aides telles que la prise en charge du chômage partiel et l’extension des prêts garantis par l’Etat seraient étendues aux nouvelles zones soumises au couvre-feu. Les secteurs de la restauration, de l’événementiel, de la culture et du sport sont particulièrement concernés.

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a annoncé de nouvelles aides, notamment une enveloppe de 85 millions d’euros pour le spectacle vivant.

Le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, a présenté pour sa part une nouvelle application baptisée #TOUSANTICOVID censée contribuer à freiner la maladie, en remplacement de #STOPCOVID qui n’a pas donné les résultats escomptés.

“Nous avons besoin, dans la durée, que plusieurs millions de Français téléchargent l’application”, a-t-il dit.

Jean Castex et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont eux aussi insisté sur l’importance d’une prise de conscience de la gravité de la situation chez tous les Français, quel que soit leur âge.

“Ce n’est pas parce que vous êtes jeune que vous ne risquez rien”, a souligné Olivier Véran.

Pour Jean Castex, “nous détenons tous, à notre niveau, une partie de la solution”.

(Elizabeth Pineau)

Source : investing

Autres articles à lire

Les Bourses européennes montent, confiantes sur l’issue de la présidentielle US Par Reuters

administrateur

Les marchés européens progressent encore; l’enthousiasme des vaccins se poursuit Par Investing.com

administrateur

Pourquoi Moderna est un bien meilleur pari que Pfizer ou AstraZeneca Par Investing.com

administrateur

Les points clés de ce mardi 13 octobre Par Investing.com

administrateur

Un analyse remonte sa cible à 600$ (+20%), la 5G et le split de l’action cités Par Investing.com

administrateur

PSA dans le vert au premier semestre malgré le coronavirus Par Reuters

administrateur