Placement

Le Dow Jones franchit la barre des 30.000 points

Publié le 24 nov. 2020 à 18:14Mis à jour le 24 nov. 2020 à 18:47

La crise est déjà dans le rétroviseur. Le célèbre indice Dow Jones a franchi pour la première fois de son histoire le seuil des 30.000 points mardi en séance. Il s’inscrivait en hausse de 1,55 % en fin de journée, enregistrant la meilleure performance des principaux indices américains. Le S & P 500, plus large, montait de 1,39 % et le Nasdaq à forte coloration technologique de 1,01 %.

Les bonnes nouvelles se succèdent depuis le début du mois pour les investisseurs. Le résultat de l’élection présidentielle américaine est désormais clair et la transition politique enclenchée, ce qui réduit l’incertitude à court terme. Les investisseurs ont ainsi salué la perspective de l’arrivée de Janet Yellen au Trésor américain, ce mardi. L’ancienne présidente de la Réserve fédérale s’est prononcée par le passé en faveur d’une relance budgétaire significative. Sur le front sanitaire, les annonces prometteuses des laboratoires pharmaceutiques ont porté les espoirs de voir un vaccin déployé rapidement pour lutter contre l’épidémie.

Meilleur mois depuis 1987

L’indice Dow Jones, très fortement exposé aux secteurs industriels, a largement bénéficié de ces tendances. Il s’affiche en progression de plus de 13 % depuis le début du mois, en route pour sa plus forte hausse mensuelle depuis 1987. Boeing, l’une des plus fortes pondérations de l’indice, bondissait de 5 % en séance après avoir été largement chahuté cette année. De même, Chevron gagnait plus de 3 %, ainsi que JP Morgan ou encore American Express.

La bonne performance du Dow Jones depuis le début du mois lui a permis de réduire l’écart avec les autres indices américains. Il reste toutefois en retrait avec un gain de 5 % en 2020, contre une hausse de 12 % pour le S & P 500 et un bond de 33 % pour le Nasdaq. Ce dernier a été porté par l’appétit des investisseurs pour le secteur technologique cette année, à commencer par la « Big Tech ». Microsoft, Google et Facebook ont tous gagné plus de 30 % en 2020, tandis qu’Apple grimpait de 57 % et Amazon de 68 %.

Elon Musk deuxième fortune mondiale

Mais aucun d’entre eux n’arrive à la cheville de Tesla. Le producteur de véhicules électriques a été plébiscité par les investisseurs. Son cours s’est envolé de 547 % depuis le début de l’année, faisant passer sa capitalisation de 75 milliards de dollars à plus de 510 milliards. Tesla s’apprête ainsi à entrer dans le S & P 500 avec la sixième plus importante valorisation de l’indice, juste derrière le conglomérat de Warren Buffett, Berkshire Hathaway. En début d’année, la société pesait autant que la centième plus grosse de l’indice.

De quoi faire flamber la fortune de son fondateur, Elon Musk. Elle a gonflé de plus de 100 milliards de dollars depuis le début de l’année. Le célèbre entrepreneur d’origine sud-africaine est désormais le deuxième homme le plus riche du monde, devant Bill Gates, selon des données compilées par l’agence Bloomberg.

Source : les echos

Autres articles à lire

Coronavirus : les banques européennes dévoilent les premiers effets de la crise

administrateur

L’investissement immobilier mis à l’épreuve par le Covid

administrateur

Les Français ont déposé 20 milliards d’euros sur leurs livrets et comptes courants en mars

administrateur

Comment les banques centrales préparent la fin du « cash » et l’avènement des devises 2.0

administrateur

Une nouvelle banque est née

administrateur

Américains et Européens se jettent dans la bataille des normes ESG

administrateur