Autres actualités

Le PIB de la Chine, les premières actions de Biden, Keystone passe au vert

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — L’économie chinoise a connu une croissance plus rapide que prévu au quatrième trimestre, ce qui lui a permis d’afficher une croissance de 2,3 % pour l’ensemble de l’année 2020. Joe Biden prévoit d’inverser l’héritage de Donald Trump avec une rafale de décrets immédiats, et le pipeline Keystone XL est désespéré de ne pas être la cible de l’un d’entre eux. La CDU allemande a élu un successeur à Angela Merkel, et l’Italie est en train de basculer dans une nouvelle crise politique. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le lundi 18 janvier.

1. Le PIB de la Chine a augmenté de 6,5 % au quatrième trimestre

La Chine a consolidé son statut de seule grande économie à ne pas avoir subi de contraction l’année dernière. Les chiffres publiés lundi ont montré que le a augmenté de 2,3 % sur l’année, mieux que les 2,0 % attendus, grâce à une croissance annualisée de 6,5 % au dernier trimestre de l’année.

Les chiffres de la croissance trimestrielle ont à leur tour été soutenus par la demande de produits chinois, déjà évidente dans l’excédent commercial record de la semaine dernière. La croissance de la s’est accélérée, passant de 7,0 % en novembre à 7,3 %, mais la croissance des a de nouveau déçu, ralentissant à 4,6 % contre 5,0 %.

Ces chiffres, qui sont assortis d’une mise en garde concernant toutes les données du PIB chinois, arrivent à un moment où Pékin est soucieux de montrer sa maîtrise supérieure de la pandémie. Une équipe de l’Organisation mondiale de la santé est arrivée dans le pays la semaine dernière en mission pour clarifier les origines du Covid-19, après des mois de retards administratifs du côté chinois.

2. Les premiers décrets de Biden

Le président élu Joe Biden publiera une série de décrets dans ses premiers jours de présidence dans le but explicite d’inverser autant que possible l’agenda de son prédécesseur.

Il s’agira notamment de réintégrer l’accord de Paris sur le climat, de mettre fin à l’interdiction de voyager pour les ressortissants de pays à majorité musulmane et d’imposer le port du masque facial, tant sur les terrains fédéraux que pour les déplacements entre États, que ce soit par route, par avion ou par train.

D’autres ordonnances sont prévues, notamment la prolongation du moratoire sur les expulsions et l’extension des tests pour le Covid-19.

3. Les marchés baissent en raison des inquiétudes concernant le virus

Les marché mondiaux ont baissé lundi, suite à la faiblesse de Wall Street vendredi, due à un rapport sur les ventes au détail plus faible que prévu pour le mois de décembre.

En Asie, les indices de référence et ont tous deux baissé de près de 1 %, tandis que les indices chinois ont inversé la tendance sur la base des données du PIB.

En Europe, les préoccupations relatives à la dernière vague de la pandémie ont dominé, le britannique et le français perdant chacun 0,3 %. La France a étendu son couvre-feu de 12 heures à l’ensemble du pays au cours du week-end, tandis que l’Allemagne doit débattre mardi de restrictions plus strictes et plus longues.

Les marchés américains sont fermés pour le jour férié de Martin Luther King. Le a ouvert la semaine en force, augmentant de 0,1 % à 90,805 à 13h30.

4. Plus ça change, plus c’est la même chose – en Allemagne et en Italie

Le plus grand parti d’Allemagne a opté pour le candidat de la continuité Armin Laschet pour succéder à Angela Merkel à la tête du parti ce week-end.

Laschet a toujours soutenu la politique européenne de Merkel, tout en se montrant plus ouvert au dialogue avec la Russie que cette dernière, dont les relations avec Vladimir Poutine ont été ruinées par l’invasion de l’Ukraine en 2014.

Ailleurs en Europe, les rendements obligataires italiens ont légèrement augmenté alors que le Premier ministre Giuseppe Conte poursuivait sa recherche de nouveaux alliés pour obtenir une majorité au Parlement. L’ancien Premier ministre de centre-gauche Matteo Renzi a retiré son petit parti Italia Viva de la coalition la semaine dernière, apparemment dans un conflit sur la gestion de l’économie par le gouvernement pendant la pandémie.

5. Keystone XL se bat pour sa survie

Les prix du pétrole brut ont chuté mais les métaux industriels ont augmenté alors que les données du PIB de la Chine ont brossé un tableau de la robustesse de la demande à court terme.

À 13h35, les contrats à terme sur le étaient en baisse de 0,2 % à 52,32 $ le baril, tandis que les contrats à terme sur le , la référence internationale, étaient en baisse de 0,4 % à 54,88 $ le baril.

Anticipant la première vague de décrets de Biden, le consortium à l’origine de l’oléoduc Keystone XL, qui vise à transporter du brut du Canada vers la côte du Golfe, préparerait des plans pour utiliser uniquement des sources d’énergie renouvelables pour faire fonctionner l’oléoduc, tout en n’utilisant que des travailleurs syndiqués. Biden et d’autres démocrates ont été des opposants constants à l’oléoduc.

Source : investing

Autres articles à lire

L’Allemagne appelle à la patience pour les vaccins Par Reuters

administrateur

Coronavirus-Un décès au Brésil lors des essais du candidat vaccin d’Astrazeneca et Oxford Par Reuters

administrateur

American Airlines va licencier en masse, faute d’espoir sur une nouvelle aide Par Reuters

administrateur

Risque important de correction boursière au 2e semestre, selon Saxo Banque Par Reuters

administrateur

Marine Le Pen peut gagner la présidentielle en 2022, dit Bruno Le Maire Par Reuters

administrateur

Le pétrole en voie d’enregistrer le meilleur mois de son histoire, est-ce durable? Par Investing.com

administrateur