Autres actualités

Le pire est à venir (OMS); le virus est hors de contrôle aux USA (CDC) Par Investing.com

© Shutterstock

Par David Wagner 

Investing.com – Un jour après que la pandémie de COVID-19 ait franchi deux étapes importantes, à savoir le cap des 10 millions d’infections et 500.000 décès confirmés dans le monde, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’OMS, a envoyé un message plutôt sinistre.

“Nous voulons tous que tout cela soit terminé. Nous voulons tous reprendre notre vie. Mais la dure réalité est que ce n’est même pas proche d’être terminé” a-t-il déclaré.

“Bien que de nombreux pays aient fait des progrès au niveau mondial, la pandémie s’accélère”, a-t-il ajouté, soulignant que « le pire est encore à venir ».

Tedros a déclaré que l’OMS prévoit d’envoyer une équipe à Wuhan, en Chine, la semaine prochaine, pour enquêter sur les origines du virus, une mesure souhaitée par le président américain Donald Trump qui a sévèrement critiqué l’OMS pour ce qu’il appelle ses relations étroites avec la Chine. Il avait par la même occasion annoncé que les États-Unis se retireraient de l’OMS.

Le patron de l’OMS a aussi déclaré que la recherche des contacts était le meilleur moyen de lutter contre la propagation de la maladie, et a exprimé sa frustration face aux pays où elle n’a pas réussi :

“Aucune excuse pour la recherche des contacts. Si un pays dit que la recherche des contacts est difficile, c’est une excuse boiteuse”, a-t-il estimé.

La recherche des contacts a été particulièrement médiocre aux États-Unis, le Dr Anthony Fauci, le principal expert du gouvernement en matière de maladies infectieuses, ayant déclaré vendredi que le processus de recherche des personnes susceptibles d’avoir été exposées aux personnes infectées “ne se déroulait pas bien”.

Le virus hors de contrôle aux USA

A propos des Etats-Unis, le pays où le nombre de nouveaux cas progresse le plus rapidement actuellement, on notera que le CDC ne s’est pas non plus montré très optimiste hier.

Selon le Dr Anne Schuchat, directrice adjointe principale des Centers for Disease Control and Prevention, le coronavirus se propage trop rapidement pour que les États-Unis puissent le contrôler.

“Nous ne sommes pas dans la situation de la Nouvelle-Zélande, de Singapour ou de la Corée où un nouveau cas est rapidement identifié et où tous les contacts sont tracés et les personnes malades sont isolées “, a-t-elle déclaré dans une interview avec le Dr Howard Bauchner du Journal of the American Medical Association. “Nous avons beaucoup trop de virus dans tout le pays pour cela en ce moment, c’est donc très décourageant”.

Rappelons en effet que les États-Unis ont enchainé les records de nouvelles infections quotidiennes ces derniers jours, les épidémies se propageant principalement dans le sud et l’ouest du pays. Le récent pic de nouveaux cas a dépassé les infections quotidiennes en avril lorsque le virus a secoué l’État de Washington et le nord-est, que les responsables publics pensaient alors qu’il s’agissait du pic de l’épidémie.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Mises à jour en continu des informations sur la pandémie pour le 7 mai Par Investing.com

administrateur

Les dépréciations de BP admettent que l’industrie du pétrole ne sera plus jamais aussi performante Par Investing.com

administrateur

La France défend le principe “un pays, deux systèmes” pour Hong Kong Par Reuters

administrateur

Le patron de Nissan en Amérique du Nord démissionne Par Reuters

administrateur

Wall Street redoute une deuxième vague et plonge Par Reuters

administrateur

Les marchés actions finissent en ordre dispersé; l’indice Dow Jones Industrial Average recule de 0,80% Par Investing.com

administrateur