Autres actualités

Le port du masque pourrait sauver 5 points de PIB US selon Goldman Sachs Par Investing.com

© Reuters.

Par David Wagner 

Investing.com – L’économiste en chef de Goldman, Jan Hatzius a déclaré que son équipe a étudié le lien entre les masques faciaux et les résultats sanitaires et économiques de la pandémie de Covid-19. Ils auraient découvert que les masques faciaux sont associés à des résultats importants et statistiquement significatifs.

“Nous constatons que les masques faciaux sont associés à des résultats nettement meilleurs en ce qui concerne le coronavirus”, a écrit M. Hatzius dans une note adressée à ses clients. “Notre estimation de base est qu’un mandat national pourrait augmenter le pourcentage de personnes qui portent des masques de 15 (points de pourcentage) et réduire le taux de croissance quotidien des cas confirmés de 1,0 (point de pourcentage) à 0,6 %”.

En ce qui concerne l’activité économique, Goldman Sachs (NYSE:) estime que “ces calculs impliquent qu’un mandat de port de masque facial pourrait potentiellement remplacer les mesures de verrouillage qui, autrement, amputeraient de près de 5 % le PIB”, a ajouté l’économiste.

Il s’est d’abord penché sur la question des différences de comportement de la population par État. Par exemple, Hatizus a constaté qu’environ 40 % seulement des personnes interrogées en Arizona disent qu’elles portent “toujours” un masque facial en public, contre près de 80 % au Massachusetts.

Goldman a ensuite analysé l’impact des mandats émis par 20 États américains plus le District de Columbia entre le 8 avril et le 24 juin et l’a comparé à l’utilisation réelle des masques faciaux en public en utilisant les données des répondants d’une enquête YouGov sur le Covid-19.

Les résultats sont “importants et très significatifs” et montrent que les mandats de masques d’État augmentent le pourcentage de personnes qui disent porter “toujours” ou “fréquemment” des masques d’environ 25 points de pourcentage dans les 30 jours suivant le mandat du gouvernement.

Parallèlement, le groupe de personnes qui disent porter “toujours” des masques augmente de 40 points de pourcentage plus de 30 jours après le mandat. Ce résultat suggère que l’ordonnance pousse les personnes qui avaient précédemment déclaré porter “fréquemment” des masques à les porter “toujours”.

Et bien que la question fasse toujours débat, Hatizus affirme que le port de masques faciaux semble avoir un impact causal sur le taux de nouvelles infections au Covid-19 d’un point de vue statistique.

Au total, le scénario de base de Goldman est qu’un mandat national de port de masque facial pourrait augmenter le pourcentage d’Américains qui portent des masques de 15 points de pourcentage et réduire le taux de croissance quotidien des cas confirmés de 1 point de pourcentage, à 0,6 %.

La banque d’investissement a ensuite traduit ces résultats en termes de PIB en se demandant quelle devrait être la sévérité de tout verrouillage imposé par le gouvernement pour réduire les infections de 1 point de pourcentage. Pour ce faire, Hatzius a comparé la gravité des blocages antérieurs aux États-Unis à la façon dont l’économie américaine a déjà réagi aux fermetures d’entreprises imposées par l’État.

Selon les estimations de Goldman, les efforts de verrouillage – tant les restrictions officielles du gouvernement que la distanciation sociale réelle – au début de cette année ont soustrait 17 % du PIB américain entre janvier et avril.

Au final, en utilisant ces résultats et un objectif de réduction du taux de croissance quotidien d’un point de pourcentage, Goldman Sachs a découvert qu’un mandat de masque facial pourrait potentiellement remplacer les mesures de verrouillage.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Les investisseurs craignent une reprise lente et une pandémie longue Par Reuters

administrateur

Les actions en hausse, rassurées par les chiffres du commerce chinois Par Reuters

administrateur

Une étude de l’UE préconise des cycles de confinement-déconfinement de 50-30 jours Par Investing.com

administrateur

5 événements économiques clés à surveiller pour la semaine du 15 juin Par Investing.com

administrateur

Clôture positive grâce à l’espoir d’un traitement du COVID-19 Par Reuters

administrateur

Les valeurs à suivre à Wall Street Par Reuters

administrateur