Autres actualités

Le rachat des Chantiers de l’Atlantique par Fincantieri se complique Par Reuters

© Reuters. LE RACHAT DES CHANTIERS DE L’ATLANTIQUE PAR FINCANTIERI SE COMPLIQUE

MILAN (Reuters) – Le rachat des Chantiers de l’Atlantique par Fincantieri paraît de plus en plus compromis alors que se profile la fin du délai fixé pour le bouclage d’une opération complexe, faute de feu vert de la Commission européenne.

“Nous n’avons aucune nouvelle, nous ne prenons pas de décision”, a déclaré un porte-parole de Fincantieri qui a précisé que toutes les formalités avaient été remplies auprès de la Commission européenne.

“Pour qu’une décision soit prise d’ici au 31 décembre, il faudrait une décision politique, qu’elle soit prise par les gouvernements ou par Bruxelles”, a-t-il ajouté.

Or, Giampero Massolo, président de Fincantieri, a prévenu début décembre que la question de l’opportunité du rachat des Chantiers de l’Atlantique se poserait à nouveau si la Commission européenne ne rendait pas sa décision d’ici la fin du mois.

Contrôlé par l’Etat italien, Fincantieri a signé un accord en février 2018 sur le rachat de 50% des Chantiers de l’Atlantique auprès de l’Etat français pour 59,7 millions d’euros.

Fincantieri, qui met en avant la nécessité de faire face à la concurrence des chantiers navals asiatiques et sa volonté de créer un “Airbus (PA:)” de la construction navale, veut acquérir auprès de l’Etat français 50% des parts des Chantiers de l’Atlantique.

En vertu d’un accord conclu en septembre 2017, la France a parallèlement accepté de prêter 1% des parts au groupe italien pour lui permettre de prendre le contrôle opérationnel de la compagnie sous condition d’engagements concernant l’emploi, la gouvernance et la propriété intellectuelle.

L’opération n’a toujours pas obtenu le feu vert de la Commission européenne qui redoute une réduction de la concurrence sur le marché mondial.

L’exécutif européen a dit au mois de juin avoir besoin de temps pour examiner l’opération qui se heurte parallèlement à l’hostilité d’une partie de la classe politique locale préoccupée par le risque de pertes d’emplois et par celui des transferts de technologie vers la Chine.

Le contexte est également défavorable, la demande pour les paquebots de croisière étant pénalisée par une crise sanitaire qui a asséché les finances des grands croisiéristes.

Basés à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), les Chantiers de l’Atlantique, ex-STX France, sont les seuls chantiers navals français capables de produire des navires de fort tonnage, comme des porte-avions et d’autres bâtiments militaires, ce qui en fait un actif national stratégique.

(Elisa Anzolin, avec Giselda Vagnoni à Rome et Gwenaelle Barzic à Paris; version française Nicolas Delame)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

L’OMS tempère l’optimisme en ce qui concerne le vaccin contre le Covid-19 Par Investing.com

administrateur

Les ventes au détail pèsent sur le Dow Jones et le S&P-500 Par Reuters

administrateur

Warren Buffet mise près de $6 Mds sur 4 actions pharmaceutiques Par Investing.com

administrateur

Jacobs s’impose sur 100m, record du triple saut pour Rojas Par Reuters

administrateur

Sydney, la plus grande ville d’Australie, confinée pendant 15 jours Par Reuters

administrateur

Bertelsmann réfléchit à une possible cession de M6, selon des sources Par Reuters

administrateur