Autres actualités

Les actions européennes repartent à la hausse après une série de bonnes nouvelles Par Reuters

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes repartent de l’avant lundi dans les premiers échanges grâce au recul des rendements des emprunts d’Etat, aux avancées sur le plan de relance aux Etats-Unis et au feu vert américain à un nouveau vaccin.

À Paris, l’ gagne 1,52% à 5.789,71 points à 08h37 GMT. À Francfort, le prend 1,29% et à Londres, le s’octroie 1,67%.

L’indice de la zone euro avance de 1,5%, le de 1,61% et le monte de 1,67%.

Sur le marché obligataire, les rendements souverains évoluent en baisse, traduisant l’apaisement des craintes sur un resserrement plus prononcé que prévu des politiques monétaires des banques centrales face aux anticipations d’accélération de l’inflation.

“Le marché surestime la possibilité d’une hausse des taux à court terme. Il est vrai que si l’économie reste forte et que la pression inflationniste augmente, la Réserve fédérale devrait normaliser sa politique de taux. Mais nous pensons qu’il est trop tôt pour le faire, la réaction est excessive”, a déclaré Tohru Sasaki, chez J.P. Morgan.

Le mois de mars a débuté par une bonne nouvelle avec l’adoption par la Chambre des représentants du plan de relance de 1.900 milliards de dollars voulu par Joe Biden pour lutter contre les répercussions de la pandémie de COVID-19.

Le texte sera soumis au Sénat où la mesure sur un relèvement du salaire minimum pourrait devoir être retirée face à l’opposition des élus républicains et de deux démocrates.

A cette avancée sur la relance s’ajoute l’autorisation aux Etats-Unis du vaccin développé par le géant pharmaceutique Johnson & Johnson (NYSE:) dont les premières doses y seront disponibles à partir de mardi.

La séance du jour sera rythmée en Europe par les indices PMI manufacturier, qui pourraient confirmer une amélioration dans le secteur et par une première estimation de l’inflation en Allemagne en février. Les investisseurs surveilleront plus tard l’ISM des services aux Etats-Unis.

VALEURS

La hausse des marchés européens profite à la totalité des secteurs de la cote: l’indice Stoxx des transports et loisirs gagne 2,29%, celui de la distribution 2,38% et celui des ressources de base 2,39%.

Toutes les valeurs au sein du CAC 40 parisien sont dans le vert comme ArcelorMittal (AS:) (+3,32%), Airbus (PA:) (+2,67%) et Renault (PA:) (+1,72%).

Kering (PA:) gagne 2,67% à la suite d’un relèvement de conseil de Jefferies à l’achat.

Eurofins Scientific (PA:) prend 4,10% après la publication de résultats annuels supérieurs à ses propres attentes.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices américains suggèrent pour le moment une ouverture en hausse de l’ordre de 1% à 1,6%.

Vendredi, la Bourse de New York a fini en ordre dispersé, le Nasdaq rebondissant légèrement après sa forte chute de la veille tandis que le signait une nouvelle séance de baisse dans un marché peu actif sur fond d’inquiétude des investisseurs au sujet de l’inflation, qui a réveillé l’aversion au risque.

L’indice Dow Jones a cédé 1,50% à 30.932,37 points. Le S&P-500 a reculé de 0,48% à 3.811,15 points et le a rebondi de 0,56% à 13.192,34 points.

Les trois indices ont bouclé l’ensemble du mois de février en territoire positif, le Dow Jones enregistrant une hausse de 3,15%, le S&P-500 de 2,60% et le Nasdaq de 0,93%.

EN ASIE

Après avoir subi sa plus lourde chute depuis avril lors de la précédente séance, le a repris 2,41% ce lundi à la Bourse de Tokyo, emmené par les actions technologiques dans le sillage du Nasdaq et par l’accalmie sur le marché obligataire.

Les Bourses de Chine ont aussi nettement progressé en dépit du ralentissement de la croissance de l’activité du secteur manufacturier en février, à son rythme le plus faible en neuf mois.

Le CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a gagné 1,54% et l’indice composite de Shanghai 1,21%.

TAUX/CHANGES

Du côté du marché obligataire, les rendements des Treasuries continuent de baisser: le dix ans perd plus de quatre points de base à 1,4136% après un pic d’un an à plus de 1,6% jeudi.

Le rendement du Bund à dix ans retombe à -0,306% dans les premiers échanges après avoir inscrit un plus haut de près d’un an vendredi à -0,203% et son équivalent français recule de 5,3 points de base à -0,066%.

Du côté des devises, le billet vert est stable face à un panier de référence et l’euro se traite autour de 1,2056 dollar.

PÉTROLE

Les espoirs sur la reprise de l’économie portent le marché pétrolier où le baril de gagne 1,8% à 65,58 dollars et celui du 1,79% à 62,6 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

Source : investing

Autres articles à lire

Nouveau sommet historique sur l’Or, entre tensions Chine-USA, covid-19 et stimulus Par Investing.com

administrateur

L’Europe boursière en hausse, soulagée par l’inflation américaine Par Reuters

administrateur

Top 5 des dossiers importants pour les marchés financiers cette semaine Par Investing.com

administrateur

La taxe numérique sera mis en oeuvre cette année Par Reuters

administrateur

Wall Street finit en baisse pénalisée par les résultats Par Reuters

administrateur

Nouvelles manifestations contre la loi “sécurité globale” Par Reuters

administrateur