Autres actualités

L’hésitation domine toujours, en attente de nouveaux catalyseurs Par Investing.com

© Reuters.

Investing.com – Après une légère baisse de 0.20% hier, consécutive à un recul de 0.78% la veille, le a ouvert en très légère hausse ce mercredi, restant largement hésitant alors que les investisseurs gardent un œil vigilant sur l’évolution du coronavirus tout en surveillant les turbulences politiques aux États-Unis.

Les perspectives à court terme de l’économie européenne se sont assombries mardi après qu’un rapport du journal Bild ait suggéré que la chancelière allemande Angela Merkel voulait prolonger le verrouillage actuel de la plus grande économie européenne jusqu’à la fin du mois de mars.

“Il semble que l’enthousiasme de la bourse de décembre, alimenté par la perspective d’une reprise économique mondiale, soit maintenant compensé par les chiffres alarmants de Covid-19 ainsi que par les inquiétudes concernant la valorisation des actions qui se sont éloignées de leur prix d’équilibre”, a déclaré Pierre Veyret, analyste technique chez ActivTrades, dans une note.

Les marchés boursiers mondiaux ont enregistré de fortes hausses au cours des dernières semaines, stimulés par la faiblesse des taux d’intérêt et les mesures de relance monétaire et budgétaire prises par les banques centrales et les gouvernements, mais aussi par l’idée que les vaccinations étaient imminentes.

Plus tard dans la journée de mercredi, la Chambre des représentants des États-Unis doit voter la destitution du président Donald Trump en raison des récentes turbulences au Capitole américain. Mardi, le vice-président Mike Pence a résisté aux pressions exercées pour invoquer le 25e amendement afin de destituer Trump, affirmant que ce ne serait pas dans l’intérêt du pays. Un procès pour mise en accusation pourrait avoir lieu même après que M. Trump ait quitté ses fonctions le 20 janvier.

En ce qui concerne les données, les chiffres de la production industrielle de la zone euro pour le mois de novembre sont également attendus. L’économie de la zone euro est sur le point de se contracter à nouveau au début de cette année, car la recrudescence de la pandémie plonge la région dans une récession à double creux.

D’un point de vue graphique, on notera qu’un retour sous 5600 points constituerait un signal négatif pour le . A la hausse, la zone de 5700 points est la première résistance à surveiller.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe Par Reuters

administrateur

Nouvelle hausse des hospitalisations et réanimations en France Par Reuters

administrateur

Emmanuel Macron saisit le Conseil supérieur de la magistrature Par Reuters

administrateur

Des firmes suspendent les dons à des républicains Par Reuters

administrateur

La Fed maintient sa politique et relève ses prévisions Par Reuters

administrateur

Trump promulgue le nouveau plan de soutien à l’économie américaine Par Reuters

administrateur