Autres actualités

L’impact sera le double de la crise de 2009 sur la dette souveraine, selon Moody’s Par Reuters

© Reuters. CORONAVIRUS: L’IMPACT SERA LE DOUBLE DE LA CRISE DE 2009 SUR LA DETTE SOUVERAINE

LONDRES (Reuters) – Le coronavirus va augmenter le niveau d’endettement des pays les plus riches de près de 20 points de pourcentage en moyenne cette année, estime lundi Moody’s, ce qui représente presque le double de la hausse constatée lors du krach financier de 2009.

Dans une étude, l’agence de notation s’est penché sur 14 pays – parmi lesquels les États-Unis, le Japon, la France, l’Italie et le Royaume-Uni – pour évaluer l’impact sur leurs finances publiques du ralentissement économique lié au virus.

“Nous estimons qu’en moyenne, dans ce groupe, les ratios dette/PIB des gouvernements augmenteront d’environ 19 points de pourcentage, soit près de deux fois plus que pendant la grande crise financière de 2009”.

“Comparé à cette grande crise financière, l’augmentation des dettes sera plus immédiate et étendue, reflétant l’intensité et l’ampleur du choc provoqué par le coronavirus”.

Parmi les pays concernés, l’Italie, le Japon et la Grande-Bretagne devraient connaître la plus forte hausse de leur dette, avec une augmentation attendue à 25 points de pourcentage de leurs PIB respectifs. Les États-Unis, la France, l’Espagne, le Canada et la Nouvelle-Zélande verront quant à eux leur dette augmenter d’environ 20 points de pourcentage.

S’ils ne parvenaient pas ensuite à réduire leur dette, les pays ayant un profil de crédit plus faible serait plus exposés à de futurs chocs économiques ou financiers ainsi qu’à des abaissements de notation de leur dette souveraine, observe Moody’s.

“Les implications en matière de notation dépendront de la capacité des gouvernements à inverser les trajectoires de la dette avant de futurs chocs éventuels”, dit le rapport.

“L’Italie et le Japon seront particulièrement dépendants de leur profil de croissance car leur capacité à redresser leurs comptes est limitée”.

(Marc Jones ; version française Charles Regnier, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

La Chine renonce à un objectif de croissance économique annuelle Par Reuters

administrateur

Le pétrole WTI regagne les 30$, est-il en avance sur la réalité du marché? Par Investing.com

administrateur

L’Arabie saoudite assouplit son confinement, La Mecque reste sous couvre-feu Par Reuters

administrateur

Enorme surprise positive avec 2.5 millions d’emplois récupérés Par Investing.com

administrateur

10.000$ en ligne de mire après le bond de la semaine dernière? Par Investing.com

administrateur

Les valeurs à suivre à Wall Street Par Reuters

administrateur