Autres actualités

L’UE approuve le budget 2021 mais attend un geste de Varsovie et Budapest Par Reuters

© Reuters. L’UE APPROUVE LE BUDGET 2021

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) – Les Etats membres de l’Union européenne et le Parlement européen ont approuvé vendredi le projet de budget du bloc pour l’année prochaine mais pour que le texte entre en vigueur, la Pologne et la Hongrie doivent lever leur veto au projet de budget à long terme.

Le budget 2021 est construit sur la base du projet de budget de 1.100 milliards d’euros pour la période 2021-2027, mais Varsovie et Budapest n’acceptent pas que l’accès à ces fonds et au plan de relance de 750 milliards d’euros soit rattaché au respect de l’Etat de droit et le 16 novembre les deux pays ont opposé leur veto à son adoption.

La Pologne et la Hongrie font l’objet de procédures d’infraction pour des atteintes à l’indépendance de la justice ou des médias et au droit d’asile.

Si les blocages persistent sur le projet de budget pluriannuel, le budget 2021 n’aura aucune base légale.

“Le budget pour 2021 ne pourra entrer en vigueur que lorsque le blocage du budget global de l’UE et du plan de relance sera levé”, a déclaré Michael Clauss, ambassadeur allemand auprès de l’UE.

“Sans cela, nous envisageons une réduction drastique des financements européens dès le début de l’an prochain”, a-t-il déclaré, faisant référence au recours au système des douzièmes provisoires, qui encadre les dépenses de l’UE sur une base mensuelle et ne permet le financement d’aucun nouveau projet autre que celui approuvé dans le précédent budget.

La dernière fois que l’UE a eu recours à ce système de financement provisoire, c’était en 1989.

Le prochain sommet des dirigeants de l’UE est prévu le 10 décembre, date butoir pour que la Pologne et la Hongrie lèvent leur veto.

(Version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

La BCE amortit le coup de massue des PMI Par Investing.com

administrateur

La crise du secteur aérien va peser durablement sur la demande de pétrole Par Reuters

administrateur

3 raisons qui incitent JP Morgan à maintenir un avis positif sur les actions US Par Investing.com

administrateur

Air France a vu ses revenus baisser de 70% en août, dit sa directrice générale Par Reuters

administrateur

Wall Street attendue en baisse, les inquiétudes l’emportent Par Reuters

administrateur

Macron assure que le contribuable français ne paiera pas le plan de relance européen Par Reuters

administrateur