Autres actualités

Macron dévoile le plan d’investissement de 30 milliards d’euros « France 2030 » Par Reuters

© Reuters. La France entend investir 30 milliards d’euros sur cinq ans pour se réindustrialiser, regagner son indépendance, développer de nouvelles technologies de pointe et décarboner son économie, a annoncé mardi Emmanuel Macron. /Photo prise le 12 octobre 2

par Leigh Thomas et Myriam Rivet

PARIS (Reuters) – La France entend investir 30 milliards d’euros sur cinq ans pour se réindustrialiser, regagner son indépendance, développer de nouvelles technologies de pointe et décarboner son économie, a annoncé mardi Emmanuel Macron.

A six mois du premier tour de la présidentielle à laquelle il n’est pas encore officiellement candidat, le chef de l’Etat a présenté à l’Elysée un plan d’investissements baptisé « France 2030 », qui devrait favoriser l’émergence de nouvelles filières industrielles d’avenir, allant des énergies nucléaire et renouvelables, de la mobilité verte et de l’hydrogène aux biomédicaments et à l’agroécologie, en passant par les semi-conducteurs et les batteries.

Au rang des dix priorités fixées par ce nouveau plan, Emmanuel Macron a notamment expliqué que la décennie qui s’ouvre devait voir la France construire des petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR, pour « small modular reactor »), d’une puissance allant de 25 à 500 mégawatts (contre 1.600 MW pour l’EPR développé par EDF (PA:)).

Il a annoncé que la France devait également devenir « le leader de l’hydrogène vert » dans le même laps de temps, ce qui nécessitera de se doter de deux gigafactories d’électrolyseurs afin de produire « massivement » de l’hydrogène.

Dans le domaine des transports, le chef de l’Etat a réaffirmé l’objectif d’un avion « zéro émission » en 2030, la production de deux millions de véhicules électrifiés (électriques et hybrides) par an d’ici 2030 et il a également insisté sur la robotisation de l’industrie, par exemple.

« Si nous ne prenons pas ce virage de l’innovation et de l’industrialisation, nous continuerons de dégrader nos déficits » commercial et public, a souligné le président de la République qui s’exprimait devant plusieurs membres du gouvernement, dont le Premier ministre Jean Castex, ainsi que des chefs d’entreprise et des jeunes.

Avec ce nouveau plan couvrant le prochain quinquennat, le chef de l’Etat inscrit la question de l’économie dans la campagne présidentielle et espère tourner la page de la pandémie de COVID-19, dans le sillage du plan « France relance » présenté en septembre 2020 et doté de 100 milliards d’euros.

(Reportage Leigh Thomas, avec la contribution de Tangi Salaün, Nicolas Delame et Gilles Guillaume, rédigé par Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Plongeon de 40%, le contrat avec le DHSC (50% du CA) ne sera pas renouvelé Par Investing.com

administrateur

Les actions marquent une pause dans un climat serein Par Reuters

administrateur

Wall Street termine en baisse avec la possible réforme fiscale Biden Par Reuters

administrateur

Le pour et le contre Par Investing.com

administrateur

Prudence en vue en Europe avant des indicateurs (actualisé) Par Reuters

administrateur

157 décès enregistrés en 24h, couvre-feu avancé dans 15 départements Par Reuters

administrateur