Autres actualités

Mis en examen, le gouverneur de la banque centrale slovaque exclut de partir Par Reuters

© Reuters. Le parquet slovaque a confirmé mercredi que le gouverneur de la banque centrale nationale, Peter Kazimir (photo), qui siège au Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), avait été mis en examen dans un dossier de soupçons de cor

PRAGUE (Reuters) – Le gouverneur de la banque centrale de Slovaquie, Peter Kazimir, qui siège au Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a exclu de démissionner mercredi malgré sa mise en examen pour des faits de corruption présumée.

Le parquet avait confirmé quelques heures plus tôt son inculpation par le Bureau des poursuites spécialisées, sans préciser la nature des faits qui lui sont reprochés, et la présidente slovaque, Zuzana Caputova, avait déclaré que Peter Kazimir devait envisager une démission.

« Cette accusation n’est pas directement liée aux activités de la Banque nationale (de Slovaquie) », a dit Peter Kazimir. « Je travaille à un appel contre les motifs de mise en examen. Je n’ai commis aucun délit et je continuerai d’assumer mes fonctions de gouverneur. »

Le site d’information http://www.aktuality.sk, qui cite plusieurs sources non identifiées, a rapporté que la mise en examen de Peter Kazimir portait sur des soupçons de corruption visant un ex-directeur de l’administration fiscale, lui-même mis en cause dans plusieurs dossiers et qui coopère avec les enquêteurs.

Avant de prendre la tête de la banque centrale, Peter Kazimir a été ministre des Finances de 2012 à 2019, période pendant laquelle il a nommé le directeur de l’administration fiscale mis en cause.

Les membres du Conseil des gouverneurs de la BCE peuvent être limogés s’ils sont reconnus coupables de malversations graves ou si les autorités concernées fournissent des preuves suffisantes de délits graves.

Selon l’avocat de Peter Kazimir, Ondrej Mularcik, les faits qui ont justifié sa mise en examen s’inscrivent dans la catégorie la moins grave du code pénal slovaque, qui implique une peine maximale de cinq ans de prison. Mais il n’a donné aucune précision sur le contenu du dossier.

Pour sa part, la présidente Zuzana Caputova a déclaré que « dans la situation de Peter Kazimir, j’envisagerais de démissionner du poste de gouverneur (…) pour protéger l’institution qu’il représente ».

Son ministre des Finances, Igor Matovic, s’est aussi prononcé en faveur d’une démission si les charges retenues sont avérées mais il ajouté que la décision relevait de Kazimir lui-même.

(Reportage Robert Muller et Jan Lopatka, version française Marc Angrand, édité par Nicolas Delame)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Au Liban, le départ du gouvernement n’étanche pas la soif de changement Par Reuters

administrateur

Les élections US et le Covid-19 promettent une volatilité élevée Par Investing.com

administrateur

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe Par Reuters

administrateur

Plongeon de 10 % dès septembre évoqué par Citigroup pour les Actions US Par Investing.com

administrateur

Twitter et Facebook gèlent les publications de Donald Trump Par Reuters

administrateur

Macron dévoile le plan d’investissement de 30 milliards d’euros « France 2030 » Par Reuters

administrateur