Bourse & Actions

Novacyt : une explosion boursière « reproductible » ?

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

La probabilité d’obtenir un vaccin contre le Covid-19 à brève échéance s’éloigne. Pour autant, certaines biotechs amenées à jouer un rôle important dans la crise sanitaire pourraient continuer à tirer leur épingle du jeu en Bourse…

Après Johnson & Johnson (NYSE:) la veille, un autre géant pharmaceutique américain, Eli Lilly (NYSE:), a dû suspendre mardi l’essai expérimental de son traitement contre le Covid-19. « J&J » a invoqué certains « imprévus », plus exactement un « patient malade », tandis que son homologue a fait état de « raisons de sécurité », sans plus de précisions.

Comme me le confiait ma femme, qui travaille dans le secteur de la santé, le problème de tous ces vaccins expérimentaux est qu’à ce stade, nous manquons de recul quant à leurs éventuels effets secondaires. Or, le préalable indispensable à une autorisation de mise sur le marché de tout médicament est justement d’en disposer pour pouvoir ensuite jauger le ratio « bénéfice/risque » d’un traitement.

Même Regeneron qui, après le rétablissement express de son premier VRP, Donald Trump (à la suite de l’administration d’un traitement expérimental aux anticorps), pousse la FDA (l’autorité sanitaire américaine) à accélérer la procédure d’homologation, ne semble pas avoir les passe-droits suffisants pour mettre la charrue avant les bœufs.

Bref, le constat est qu’à l’instant « T », le tant attendu vaccin ne semble pas près de voir le jour. Dans le même temps, nul ne peut plus contester la forte reprise de l’épidémie en Europe et si la dangerosité du virus et sa vitesse de propagation semblent pour l’heure moindres qu’au début du printemps, les mesures restrictives se durcissent.

Le port du masque est ainsi devenu obligatoire aux Pays-Bas, les pubs ont été fermés à Liverpool, les rassemblements privés à plus de six personnes sont interdits en Italie et Emmanuel Macron a instauré hier un couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin dans huit grandes agglomérations françaises pour tenter d’éviter une nouvelle saturation des services hospitaliers, et plus largement de ralentir voire de contenir cette deuxième vague.

Un nouveau catalyseur au Royaume-Uni
Si comme moi vous avez dû patienter plus d’une semaine avant d’avoir le résultat de votre test PCR, peut-être vous dites-vous qu’il existe ici un marché de niche. Je fais en fait référence à une petite biotech, en l’occurrence Novacyt (PA:), dont l’action affiche un gain de… 5 550% depuis le début de l’année et s’est envolée ces dernières semaines (cf. l’encadré rouge sur mon graphique ci-dessous) dans le sillage de la signature de contrats de dépistage au Royaume-Uni.

Novacyt : une explosion boursière « reproductible » ?

Novacyt : une explosion boursière « reproductible » ?

D’une manière générale, si les délais d’obtention de résultats des tests Covid-19 semblent s’améliorer dernièrement dans l’Hexagone, il n’en demeure pas moins que si vous êtes une biotech de ce segment et que vous avez « l’avantage de la nationalité » (le fait que Novacyt soit un groupe franco-britannique l’a forcément aidé pour s’imposer outre-Manche), le tout avec des tests rapides, vous pouvez légitimement vous attendre à une augmentation de la demande au cours des prochaines semaines.

C’est également mon avis et la raison pour laquelle j’ai recommandé hier aux abonnés à mon service BAQPRO de se placer à l’achat sur l’un des homologues européens de Novacyt…

Source : investing

Autres articles à lire

Un ETF pour obtenir des rendements sûrs face à des marchés volatiles

administrateur

L’indicateur technique à surveiller pour savoir si la hausse des actions va durer

administrateur

Le Monopoly des Bourses européennes se relance autour de Milan

administrateur

La Fed fait une croix sur le courbe de Phillips et les hausses de taux préventives

administrateur

Russell2000 : Un indicateur avancé de la santé des marchés ?

administrateur

Mnuchin et Powell devant le Congrès, le Nasdaq revient à 6% de ses sommets

administrateur