Autres actualités

Objectif à 318.000$ pour décembre 2021 selon Citi Par Investing.com

© Reuters.

Investing.com – Dans une note publiée hier, la banque Citi s’est montrée particulièrement optimiste en ce qui concerne le , alors que la crypto-monnaie affiche une forte tendance haussière depuis plusieurs semaines, et évolue actuellement au plus haut depuis plus de deux ans.

La banque n’hésite en effet pas à annoncer un objectif à 318.000$ par Bitcoin d’ici décembre 2021, ce qui représenterait une hausse de plus de 1800% par rapport aux cours actuels.

Citi estime que le rallye majeur de 2010 jusqu’au sommet de 2011 suivi d’une profonde correction rappelle beaucoup ce qui s’est passé avec l’abandon de l’étalon-or et le début des changes flottants au début des années 1970 après 50 ans de négociation dans une fourchette de 20 à 35 dollars.

Cette période, en ce qui concerne le prix de , a constitué un changement structurel dans le régime monétaire moderne, note la banque, car elle a rompu la relation stricte entre les monnaies FIAT (MI:) et l’or, ouvrant la voie à un monde d’indiscipline budgétaire, de déficits et d’inflation.

Citi relève que le mouvement Bitcoin est né au lendemain de la grande crise financière qui a vu un nouveau changement de régime monétaire avec le passage à des taux d’intérêt nuls (négatifs dans certains pays) et un assouplissement quantitatif massif.

Ainsi, les analystes de Citi en sont venus à se demander : Sommes-nous à la veille d’une autre évolution structurelle de ce type ? Et leur réponse est oui.

Ils n’ont en effet pas hésité à dire que « le Bitcoin est le nouvel or », soulignant que c’est « un actif dont l’offre est limitée », qu’il franchit facilement les frontières, et que sa propriété est opaque.

Citi continue, mais pour en arriver à sa conclusion sur les prévisions de prix :

En ce qui concerne l’objectif de 318.000$, il se base sur une étude graphique de long terme, qui implique que le mouvement de hausse pourrait potentiellement atteindre un sommet en décembre 2021, au sommet du canal haussier de long terme, vers 318 000 $.

Qu’en est-il à court terme ?

Actuellement, le Bitcoin se situe à 16.600$ environ, un seuil qui n’avait plus été visité depuis janvier 2018. Le pic de la première semaine de janvier 2018, vers 17.250$, est la prochaine résistance potentielle, avant 18.000 et 19.000$, après quoi le sommet historique de 20.000$ sera en ligne de mire.

A la baisse, 16.000$ est une résistance immédiate, mais la tendance haussière de fonds du Bitcoin ne commencera à être affaiblie, d’un point de vue graphique, que sous 15.000$.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Résultats prometteurs pour un vaccin expérimental de Moderna Par Reuters

administrateur

Véran tente de désamorcer la polémique Par Reuters

administrateur

Xavier Bertrand critique Emmanuel Macron et se positionne pour 2022 Par Reuters

administrateur

Grail, soutenue par Jeff Bezos et Bill Gates, va s’introduire en bourse Par Investing.com

administrateur

Fréquentation record dans les aéroports depuis mars avant Thanksgiving Par Reuters

administrateur

La volatilité, unique constante dans le flou électoral américain Par Reuters

administrateur