Autres actualités

Orange obtient le remboursement de 2,2 milliards d’euros dans un litige fiscal Par Reuters

© Reuters. FRANCE: ORANGE OBTIENT LE REMBOURSEMENT DE 2,2 MILLIARDS D’EUROS DANS UN LITIGE FISCAL

PARIS (Reuters) – L’opérateur télécoms Orange a annoncé vendredi avoir obtenu gain de cause devant le Conseil d’Etat dans un contentieux qui l’opposait au fisc.

La décision rendue ce jour par le Conseil d’Etat clôt une procédure lancée il y a près de dix ans.

Elle “conforte la position du groupe depuis le début de ce litige” et “permettra ainsi à Orange de récupérer les sommes versées en juillet 2013, soit environ 2,2 milliards d’euros”, ajoute le groupe dans un communiqué.

L’annonce a été saluée en Bourse, où l’action Orange gagnait 1,73% vers 16h30 alors que le progressait de 0,45%.

Orange précise que le recouvrement de ces fonds “sera enregistré comme un produit d’impôt courant et contribuera à la réduction de la dette nette de l’entreprise”.

“Les sommes perçues ne seront pas fiscalisées”, ajoute l’opérateur historique qui proposera aussi que ses salariés et actionnaires en profitent. “Ces projets seront soumis au conseil d’administration qui se prononcera dans les toutes prochaines semaines.”

Le contentieux remontait à l’absorption de Cogecom en 2005 qui a conduit Orange à déduire de son propre bénéfice les lourdes pertes de sa filiale, réduisant de fait sa base fiscale.

Le fisc contestait cette interprétation du code des impôts. En juillet 2013, le tribunal administratif de Montreuil lui avait donné gain de cause.

Dans sa décision rendue vendredi, le Conseil d’Etat décide que “la société Orange est déchargée des cotisations supplémentaires d’impôt sur les sociétés auxquelles est a été assujettie au titre des exercices clos en 2005 et 2006 ainsi que des pénalités correspondantes”.

(Henri-Pierre André, édité par Bertrand Boucey)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Le remdesivir de Gilead autorisé pour le COVID-19 Par Reuters

administrateur

Wall Street espère, le dollar recule, l’or brille Par Reuters

administrateur

Débat présidentiel, déception sur le plan de relance, force de Tesla

administrateur

Les actions en Europe entament juin sur une note optimiste Par Reuters

administrateur

Londres met l’UE en garde contre le risque de “s’automutiler” dans le secteur financier Par Reuters

administrateur

British Airways, Ryanair et easyJet dénoncent la quarantaine imposée en Grande-Bretagne Par Reuters

administrateur