Autres actualités

Orange va probablement avoir moins recours à Huawei en Europe, selon Stéphane Richard Par Reuters

© Reuters. ORANGE VEUT RÉDUIRE LA PART DES ÉQUIPEMENTS HUAWEI SUR SES RÉSEAUX EN EUROPE

par Mathieu Rosemain

PARIS (Reuters) – Orange va probablement avoir moins recours aux équipements de Huawei en Europe et il est possible que l’opérateur télécoms français se passe du groupe chinois pour le déploiement de son réseau mobile de nouvelle génération 5G en Pologne et en Belgique, a déclaré jeudi son PDG Stéphane Richard.

Les pays européens sont soumis à une forte pression des Etats-Unis qui les exhortent à exclure Huawei de leur réseau 5G, Washington accusant le groupe chinois de servir aux activités d’espionnage de Pékin. Huawei et la Chine rejettent ces accusations.

La Grande-Bretagne a annoncé mi-juillet qu’elle n’utiliserait plus aucun équipement de Huawei pour son réseau 5G d’ici 2027 et des sources ont déclaré la semaine dernière à Reuters que la France allait aussi exclure de facto le groupe chinois d’ici 2028.

“Il y a une partie du réseau 5G qu’on fera avec Huawei en Espagne”, a dit Stéphane Richard, en soulignant que ce pays avait déjà choisi ses partenaires pour le déploiement de cette nouvelle technologie.

“Dans les autres pays, je pense notamment à la Belgique et à la Pologne, on n’a pas encore pris de décision finale. Mais c’est évident qu’on sera amenés à prendre en compte le contexte général, politique (et) géopolitique, que nous voyons en Europe. Et donc, en effet, il est probable que, à terme, la part des équipements Huawei en Europe va diminuer”, a-t-il ajouté lors d’une conférence téléphonique avec des analystes, à la suite de la publication des résultats du groupe.

Orange, contrôlé par l’Etat français, n’utilise pas les infrastructures de Huawei sur son réseau en France et il est l’un des opérateurs européens les moins exposés au groupe chinois, a souligné Stéphane Richard.

Interrogé sur les conséquences éventuelles des pressions subies actuellement par le groupe chinois sur le partenariat avec Orange dans les servies d’informatique dématérialisée (“cloud”), Stéphane Richard a déclaré que cet accord ne conservait pas forcément de “pertinence” en Europe.

“C’est clair que cette infrastructure cloud Huawei n’est aujourd’hui pas forcément celle qu’on va mettre en avant en Europe”, a-t-il dit.

Il a ajouté que l’offre d’Orange Business Services, en partenariat avec Huawei, pouvait toutefois encore convenir à des clients hors d’Europe, notamment en Asie.

Orange a annoncé mardi un partenariat stratégique avec Google, filiale d’Alphabet (NASDAQ:), dans les données, l’intelligence artificielle et les services “cloud”.

(Mathieu Rosemain; version française Claude Chendjou et Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault et Nicolas Delame)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Les espoirs pour l’économie font briller les actions en Europe Par Reuters

administrateur

Le port du masque pourrait sauver 5 points de PIB US selon Goldman Sachs Par Investing.com

administrateur

Un projet de loi sur les “séparatismes” présenté à la rentrée Par Reuters

administrateur

Le déconfinement sera national mais adaptable localement, dit Macron Par Reuters

administrateur

La BCE se prépare à l’éventualité d’un QE sans la Bundesbank Par Reuters

administrateur

L’Europe victime de prises de bénéfice sans Wall Street Par Reuters

administrateur