Autres actualités

Paris, Londres et Berlin mettent en garde l’Iran sur l’uranium métal Par Reuters

2/2
© Reuters. PARIS, LONDRES ET BERLIN METTENT EN GARDE L’IRAN SUR L’URANIUM MÉTAL

2/2

PARIS (Reuters) – La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont mis en garde samedi l’Iran qui a commencé à travailler sur la production d’uranium métal comme combustible pour un réacteur de recherche, faisant valoir que cela contrevenait à l’accord sur le nucléaire de 2015 et soulignant ses implications militaires “potentiellement graves”.

L’agence internationale de l’énergie atomique et Téhéran ont indiqué mercredi que l’Iran avait commencé des travaux sur la production d’uranium métal, en violation de l’accord sur le nucléaire conclu avec six grandes puissances.

“Nous encourageons fermement l’Iran à mettre fin à cette activité, et à revenir sans délai au plein respect de ses engagements au titre du Plan d’action global conjoint, s’il souhaite sérieusement préserver cet accord”, disent les trois pays dans un communiqué commun.

L’Iran a multiplié les manquements à l’accord de Vienne au cours de ces deux derniers mois. Ils sont pour partie liés à la riposte engagée par Téhéran depuis 2019 après que Donald Trump a dénoncé cet accord, ce qui a ouvert la voie au rétablissement puis à l’alourdissement des sanctions américaines.

Les gouvernements de la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne se disent “profondément inquiets”, soulignant que la production d’uranium métal a “des implications militaires potentiellement graves”.

Les infractions de Téhéran accentuent la pression sur le président-élu Joe Biden qui s’est engagé à ce que Washington redevienne partie prenante de l’accord de 2015 signé par l’administration Obama à la condition que l’Iran respecte la totalité de ses engagements. L’Iran réclame en préalable la levée des sanctions américaines.

(John Irish, avec Gwénaëlle Barzic)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

L’UE réfléchit à une relance du tourisme malgré le COVID-19 Par Reuters

administrateur

Trump estime que les USA disposeront d’un vaccin bien avant la fin 2020 Par Investing.com

administrateur

Les risques de faillites d’entreprises “restent considérables” selon la Fed Par Reuters

administrateur

Casino étudie des options stratégiques pour ses filiales Cdiscount et GreenYellow Par Reuters

administrateur

Top 5 des événements clés à retenir pour bien aborder la séance US ce lundi Par Investing.com

administrateur

Airbus évoque le risque de départs contraints Par Reuters

administrateur