Autres actualités

Pas de reprise économique totale sans vaccin contre le Covid-19 selon Powell (Fed) Par Investing.com

© Reuters.

Par David Wagner 

Investing.com – S’exprimant dans le cadre d’une interview de l’émission de TV US “60 Minutes” dimanche, le président de la Réserve Fédérale Jerome Powell a estimé que l’économie américaine pourrait se contracter de plus de 30 % au deuxième trimestre, mais juge qu’elle évitera un plongeon économique à long terme de type dépression.

Powell a également prévenu que les chiffres du chômage ressembleront beaucoup à ce qu’ils étaient dans les années 1930, lorsque le taux a culminé à près de 25 %,

Toutefois, il a déclaré que la nature de la crise actuelle, associée au dynamisme des États-Unis et à la force de leur système financier, devrait ouvrir la voie à un rebond significatif, sans toutefois s’engager sur la forme que prendre cette reprise.

Parmi les facteurs qui, selon lui, sont différents de l’époque de la Dépression, il a cité les actions massives de la Fed et du Congrès qui a déjà adopté près de 3 000 milliards de dollars de fonds de sauvetage et qui envisage de nouvelles aides. En outre, la cause de cette récession n’est pas une bulle d’actifs ou une autre raison plus fondamentale associée, mais plutôt un gel économique auto-induit par les efforts de lutte contre le coronavirus.

“Dans ce cas, vous avez des gouvernements du monde entier et des banques centrales du monde entier qui réagissent avec beaucoup de force et très rapidement. Et vous y tenez”, a déclaré Powell. “Je pense donc que toutes ces choses indiquent ce qui va se passer – ce sera une très forte récession. Ce devrait être un ralentissement beaucoup plus court que ce que vous associez aux années 1930”.

Dans une partie de l’interview qui n’a pas été diffusée, Powell a déclaré que le ralentissement de la croissance économique américaine au T2 “pourrait facilement se situer dans les -20% ou -30%”, selon une transcription de CBS (NYSE:) (La Fed d’Atlanta a estimé vendredi que le PIB du T2 va chuter de 42%).

Il a déclaré que la croissance pourrait ensuite revenir au troisième trimestre.

“Je pense qu’il y a de bonnes chances qu’il y ait une croissance positive au troisième trimestre”.

Powell a toutefois prévenu que la remontée de la pente sera longue :

“Je dirais cependant que nous n’allons pas revenir rapidement au point où nous en étions. Nous ne reviendrons pas à la fin de l’année là où nous étions (au début de l’année). Il est peu probable que cela se produise”.

Pas de reprise complète sans vaccin contre le covid-19

Il a toutefois également averti qu’une reprise complète pourrait ne pas se produire tant qu’un vaccin contre le coronavirus n’aura pas été trouvé.

“En supposant qu’il n’y ait pas de seconde vague du coronavirus, je pense que vous verrez l’économie se redresser régulièrement au cours du second semestre”, a déclaré le chef de la banque centrale. Toutefois, il a ajouté que “pour que l’économie se rétablisse complètement … il faudra peut-être attendre l’arrivée d’un vaccin”.

Or, les experts de la santé du monde entoier affirment que le monde pourrait être à des mois, voire des années, de disposer d’un vaccin accessible à tous, malgré la ruée vers scientifique qui a lieu actuellement pour créer un tel vaccin.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

L’OMS pense que la pandémie de covid-19 ne sera sous contrôle que dans 4-5 ans Par Investing.com

administrateur

L’activité du secteur manufacturier progresse encore en mai Par Reuters

administrateur

Bonus et prime à la casse élargis pour soutenir la filière Par Reuters

administrateur

Top 3 des thèmes clés à surveiller sur les marchés ce mercredi 3 juin 2020 Par Investing.com

administrateur

PSA annonce une première vague de redémarrage des usines Par Reuters

administrateur

De mauvaises statistiques ravivent l’aversion pour le risque Par Reuters

administrateur